Fantastique·Jeunesse

J’ai laissé mon cœur dans les brumes d’Edimbourg de Carolina Lozano

Bayard Jeunesse / Fantastiqafficheue jeunesse

Résumé : A dix-sept ans, il paraît qu’on n’est pas normal si l’on passe ses soirées dans la bibliothèque de son lycée. Pourtant, je ne suis pas la seule à aimer étudier dans l’enceinte du prestigieux lycée d’Edimbourg, cette antique bâtisse peuplée d’ombres et de mystères. Car aujourd’hui, dans la salle de lecture, j’ai aperçu le plus beau garçon du monde plongé dans un vieux livre. Grand, la peau claire, il ressemblait à l’un de ces guerriers celtes que toute l’Europe redoutait au Moyen Age. Or, en prêtant à ce garçon des origines aussi lointaines, je ne me suis pas trompée…

L’avis de Lina :

Un livre qui avait atterrit dans ma PAL grâce à son titre et au fait que l’histoire se passe en Écosse ( encore je sais lol) C’est sans a priori que je me suis lancée dans cette lecture. 


Nous suivons donc le personnage de Liadan, jeune espagnole ( de mère écossaise et de père espagnol) qui après la mort accidentelle de ses parents part finir ses études à Édimbourg en Écosse. Son prénom a une consonance celtique et physiquement elle porte de longs cheveux roux ( typiquement irlandais) c’est une jeune fille brillante qui adore lire. 

Elle a la chance d’aller étudier dans un ancien château qui sert aujourd’hui de prestigieux lycée, sa vie tourne autour de ses études, de sa meilleure amie Aith et du cousin étudiant et musicien de celle-ci, Keir. Jusque là, l’histoire est posée. Le fantastique entre en jeu lorsque Liadan fait la rencontre d’un jeune étudiant dans la bibliothèque du lycée: Alar alias Alastair. Et que celui-ci en fin de compte s’avère être une apparition, un fantôme.

Le roman est divisé en chapitres concernant au départ le point de vue de Liadan et d’Alastair, puis au fur et à mesure s’ajouteront des chapitres sur Aith, Jonathan ou Caitlin ( les amis fantômes d’Alar) 

Le roman est bien écrit, simple et facile de compréhension. Il faut savoir que c’est quand même à la base un roman  tourné vers un public jeunesse. 


L’idylle qui naît entre les deux principaux personnages est romantique à souhait et tout en profondeur, même si au début c’est pas gagné. 

On apprécie ( forcément pour moi) les descriptions du lycée, de la bibliothèque et des rues ou monuments d’Édimbourg….j’aurai aimé un peu plus de description mais bon on est pas dans un roman historique non plus. 

L’ambiance mise en place est propice au fantastique et aux apparitions, l’automne et l’hiver, l’approche d’Halloween. 

L’auteur s’appuie pour ses fantômes, sur des légendes locales et des histoires traditionnelles écossaises, ce qui est sympa également. ( la statue du célèbre petit chien écossais d’Édimbourg) j’ai beaucoup aimé les personnages fantomatiques secondaires ( notamment l’entraide de Jonathan et de Caitlin envers Liadan et Alar)


J’ai vraiment apprécié cette lecture et cette histoire d’amour très pure. J »ai un peu moins aimé la fin. En réalité mon côté romantique a adoré mais mon côté pragmatique s’est senti mal à l’aise lol.

De même, j’avoue que j’aurai aimé en connaître un peu plus sur Liadan, pourquoi est-elle la seule à pouvoir voir ces fantômes? j’aurai aimé un peu plus de consistance dans les relations entre Aith, Keir et Liadan mais bon le trait de caractère de Liadan est qu’elle est timide et a beaucoup de mal à se lier aux gens, donc quelque part tout ça s’explique. 


En résumé, je dirai que c’est une bonne lecture, agréable et fraîche que je relirai certainement à l’approche d’Halloween ^^ pour me mettre dans le bain des apparitions lol

j ai aimé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s