Mythes·Uncategorized

Le sang des dieux et des rois d’Eleanor Herman

Editions Robert Laffon/  Mythe revisité. 9782221193013

Résumé :   Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais il est irrésistiblement attiré par une nouvelle venue.
Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de la cour sans dévoiler sa mission secrète : tuer la reine.
Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le cœur de Katerina. Même s’il doit pour cela se mesurer à Héphestion, tueur sous la protection d’Alexandre.
Enfin, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre malgré elle, part en quête des légendaires et mortels Dévoreurs d’Âmes, seuls capables d’infléchir son destin.

L’avis de Lina : 

C’était avec une certaine impatience que je l’attendais celui-là. Férue d’histoire et spécialiste d’histoire ancienne et de mythologies, je me faisais un régal de cette lecture. Résultat: Bonne lecture mais le coup de cœur n’était pas au rendez-vous.

Je me méfie de plus en plus des coups de pub des grosses maisons d’éditions surtout pour la littérature venant de l’étranger….j’ai déjà été déçue par les clans seekers ou Scorpion rules alors que j’avais vraiment apprécié la cendre sous le feu. Donc, j’ai décidé de ne plus me jeter sur leur gros coup de cœur car parfois les coups de cœur viennent de nos petits auteurs bien de chez nous ^^

Alors tout d’abord, il faut admettre et tirer son chapeau bas à Eleanor Herman pour s’être aussi bien documentée sur les détails des armes, des us et coutumes et de la nourriture à cette époque. Vous allez me dire on s’en fout des détails comme ça. Et bien non, pour quelqu’un qui s’y connaît un peu quand même, c’est agréable de voir que l’auteur s’est quand même un minimum renseigné avant d’écrire son histoire. Surtout qu’ici on s’attaque à un gros morceau : Alexandre le grand de Macédoine. 

Nous assistons ici, aux balbutiements du règne d’Alexandre. C’est un jeune homme qui sort de sa formation  et de l’éducation que l’on donne aux jeunes garçons. Accompagné de son ami Héphaïstos ( les gros bras) il retourne au palais rappelé par son père Philippe. 

On va avoir dans ce récit, le parallèle et la rencontre de plusieurs personnages ( ça m’a fait pensé à la saga du Dernier royaume) on rencontre donc Alexandre, Héphaïstion, Jacob, Katarina et Zofia. 

Leurs histoires vont se mêlées au fur et à mesure de la progression et le récit va s’enchâsser Et tout cela est très bien maîtrisé et bien écrit par l’auteur. 

On va vite se rendre compte (en même temps qu’Alexandre) que l’ambiance de la cour est « gâtée » pour ne pas dire « pourrie ». Philippe est assez cruel, Olympias est une illuminée totale et les conseillers politiques de vieux croulants bedonnants. Alexandre va se rendre compte qu’il va devoir se débrouiller seul. 

L’auteur a pris des libertés avec l’histoire puisqu’elle incorpore de la magie et des caractéristiques spécifiques à Alexandre ( je vous rassure, il ne se transforme pas en Iron man et ne devient pas un X men) 

Le destin va mettre sur la route la jeune Katarina, jeune paysanne qui possède des dons inouïes et dont on va voir le développement tout au long de l’histoire. Jeune femme rebelle et intrépide (qui détonne avec le statut de la femme de l’époque) qui est bien déterminée à se venger de son passé…. elle est accompagnée du beau Jacob, paysan également qui lui décide de participer au grand tournoi pour montrer sa valeur à Katarina dont il est amoureux mais également pour trouver un meilleur statut social.

Ces quatre là vont se rencontrer et on va suivre ainsi leur péripéties jusqu’à la prise en main de la première bataille personnel d’Alexandre.

A côté, nous faisons la connaissance de la princesse persanne Zofia. Alors là pour l’instant, je n’ai pas du tout accroché ni au personnage, ni à son histoire….pas vraiment palpitante, j’espère sincèrement que tout ça va se mettre en route dans le second opus. Elle est promise à Alexandre et décide de s’enfuir pour retrouver son amour, un jeune soldat de l’armée….malheureusement tout ne va pas se dérouler au mieux pour elle. Pas facile la vie de princesse lol

Bon, alors positivement j’ai beaucoup aimé l’écriture, la base historique, le personnage d’Alexandre malheureusement je n’ai pas accroché aux prémices de la romance (trop jeune pour moi …suis vieille snif) j’aurai préféré un Alexandre un peu plus vieux en fait lol et j’ai beaucoup cherché les dieux …..parce que quand même avec un titre comme ça on s’attend à voir un Zeus ou un Arès ou une Aphrodite….Que nenni! rien, Nada! on fait allusion à la religion et aux Dieux en affirmant justement que c’est la fin de leur règne. Du coup, ça m’a profondément frustrée mdr

Ça reste un premier tome qui place la scène et les personnages, donc je me risquerai quand même à lire la suite pour voir si tout ça évolue dans le positif ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s