Fantasy

Les écailles de l’âme de Mylène Ormerod

Editions mots en flots / Fantasyles--cailles-de-l-ame-775575-250-400

Résumé :   Les lunes rayonnent et s’alignent, elles sont au maximum de leur puissance. Personne ne sait, personne ne voit le dessein qui se profile, mais tous peuvent sentir l’énergie exceptionnelle qu’elles dégagent. 


Trois lunes et trois écailles. 
Trois hommes et un vœu. 

 Une femme et quatre destins. 

On dit que les dieux ne laissent rien au hasard, qu’ils sèment sur votre route un nombre incalculable d’épreuves et que chaque être qui relève le défi se voit accorder une vie unique. Wymi pourtant ne semble pas avoir le choix et emprunte ce chemin malgré elle.

L’avis de Lina :

Je remercie les éditions Mots en flots pour ce service presse, même si je doute que mon avis fasse partie de leurs préférés :/…..dommage , j’aime bien cette maison d’édition. 

 

J’ai donc eu la chance de pouvoir lire le roman de Mylène Ormerod, les écailles de l’âme. J’avais comme tant d’autres craqué sur le titre très poétique et la couverture sublime. C’est avec une réelle excitation que je me suis lancée dans cette lecture et dans l’univers de cette auteure. 

 

Ma chronique s’inscrit d’autant plus dans la controverse qui a « secoué » un peu la blogosphère en ce moment et qui dit : devons-nous chroniquer un livre que l’on a pas aimé? 

Oui, je vais le faire (ouh la vilaine) oui mais dans le respect de l’auteur et du travail réalisé comme je le fais toujours. 

 

On suit donc l’histoire de trois hommes : Torry, Erzo et Nanu 3 guerriers mages Gyramen. Leur destin est étroitement lié aux 3 lunes ( ils sont nés d’ailleurs lors de leur alignement) et à celui de la jeune femme qui est également née ce même jour : Wimy.

Les 3 hommes ont un passé douloureux que l’on apprend au fur et à mesure de la lecture : On comprend donc qu’ils soient partis à la recherche des écailles de lune pour pouvoir exaucer leur vœux….le hasard fait qu’ils prononceront le même! 

Wimy est une magicienne qui a hérité d’une immense puissance de son père et de sa mère….elle vit depuis ses 6 ans avec son grand père qui n’est autre que le mage suprême de ce monde. Quelque chose bloque ses pouvoirs et la pauvre n’arrive à rien avec sa magie alors qu’elle dégage une aura surpuissante. La rencontre de ces protagonistes va les lancer dans une quête commune.

 

Lorsque je n’ai pas réussi à entrer dans l’univers d’un auteur, j’essaye tout de même d’avoir une critique constructive ( les c’est nul! j’aime pas) et de lister les points positifs comme les négatifs.

 

Les points positifs: 

– Il est indéniable et on ne peut retirer à l’auteur, l’originalité de son histoire, de ses personnages et du décor de son histoire. Le dépaysement est totale, c’est une réussite. ( j’ai aimé les cités de l’air, du feu)

– Le style est bon, pas de lourdeurs. Ni dans les descriptions, ni dans les réflexions des personnages. Certains univers que j’ai aimé avaient des lourdeurs ou des tournures maladroites et c’est tout aussi « difficile » à lire que lorsqu’on accroche pas à l’histoire. 

– En terme de fantasy, on retrouve bien la lutte du bien et du mal et les différents peuples: les mages, les sorciers, les humains. 

Plusieurs entités maîtresses: Les 3 lunes, le suprême, le cercle.

– Certains personnages m’ont accroché : le sorcier Mhor, Le cercle, Breese, Ezilla…

– La magie et les sorts sont bien présents ainsi que la bataille épique que l’on attend dans tout bon roman de fantasy. 

 

Pour tout cela Bravo. 

 

Les points négatifs: 

– Le gros point négatif résulte beaucoup dans le fait que je n’ai pas réussi à entrer dans l’univers de l’auteur…maintenant ce n’est que mon avis et ma sensibilité de lectrice. Là où moi je n’ai pas accroché d’autres ont eu un coup de cœur…..les goûts et les couleurs …..

– Je n’ai pas aimé la fusion des 3 âmes et donc le personnage d’Azzoru, au début, j’avais l’impression d’être en présence d’un schizophrène. Et forcément, les 3 physiques ne m’ont pas plu, je n’ai jamais réussi à réellement me représenter ce personnage masculin. dommage. 

– J’attendais plus du personnage de Wimy:  Le personnage principal féminin. Avec le potentiel qu’elle avait en elle, je pensais qu’elle allait pouvoir contrôler le tout et devenir un pilier de la lutte anti-mage noir. Parfois, ses réactions étaient très « enfantines » pour une jeune femme de presque 25 ans. 

– J’ai trouvé parfois qu’on passait rapidement d’une action à une autre. ( Attention on ne peut pas….parce que …. 10 pages plus tard! le problème était résolu sans état d’âme! ) Et la quête principale n’existait plus! 

De même pour la fin, je sais que nous sommes dans un roman de fantasy mais là la magie qui fait accélérer la grossesse, sacrifice, sacrifice et sacrifice….ça fait beaucoup de sacrifice tout ça. 

– Je n’ai pas compris pourquoi la quête principale changeait tout le temps : le personnage d’Azzoru tout d’abord, ensuite les mages noirs et l’enfant miracle, puis revenir un peu plus sur Wimy ….

– J’ai été déçu de ne  pas voir se régler le problème Dumeur/ Azzoru alors qu’on en parle pendant un moment dans le roman et qu’on revient exprès sur ce passé douloureux. Pareil….Azzoru a la fin et l’enfant j’avoue je n’avais pas tout de suite compris ce qui leur était arrivé puisqu’on avait quitté Wimy en mauvaise posture…..

– Comme je n’ai pas réussi à m’accrocher aux personnages, forcément je n’ai pas été touché par ce qui leur arrivait. Je comprends l’attitude de Wymi à la fin parce que moi aussi je me suis dit : ben mince alors….qu’est-ce qui s’est passé entre les deux scènes? 

 

Voilà, maintenant je ne vais pas vous déconseiller ce roman parce que en ce qui me concerne c’est juste que je n’ai pas réussi à accrocher à l’histoire : D’autres amies blogueuses ont eu un véritable coup de cœur. Je préfère donc que vous vous fassiez votre propre opinion. 

En ce qui me concerne, même si j’ai trouvé la seconde partie du roman plus « accrocheuse », avec une fin intrigante je ne pense pas que je continuerai l’aventure. Ce n’est pas vraiment mon style. 

 

Je vous laisse le lien de ma collègue des Webzine Rebelles qui elle, a eu un coup de cœur: 

Chronique Les écailles de l’âme chez Les Rebelles 

 

se laisse lire

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s