Coups de coeur·Fantasy

Un palais d’épines et de roses tome 1 de Sarah.J. Maas

 

Editons La Martinière Jeunesse / Fantasy 113855269

Résumé : En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.


L'avis de Linabook club mai

Il y a des choix de romans réalisés par pur hasard et qui apporte un pur bonheur de lecteur... Ce roman en est un assurément, en tout cas pour moi.

La couverture plutôt attractive m’avait déjà tapée dans l’œil ainsi que le titre mais alors le contenu c’était l’extase. Il aura fallu deux nuits pour le finir et une impression de solitude et de manque m’a assaillie dés la dernière page tournée.  Ces petits moments de bonheur chez un lecteur ne nous arrivent pas si souvent mais quand c’est le cas, c’est génial mais aussi difficile de se déconnecter de l’univers. Vous l’aurez sans doute compris, cette lecture est un véritable coup de cœur!

Je me suis donc plongée dans l’univers de Feyre, Jeune fille humaine de 18 ans qui vit sur les terres mortelles à la limite du mur qui la sépare des terres des immortels. Une vie difficile faite de misère et de pauvreté. Après avoir perdu son épouse, sa fortune et sa jambe face à ses créditeurs, le père de Feyre se retranche dans une petite chaumière avec ses trois filles: Nesta, Elain et Feyre.

Alors que son père et ses sœurs se lamentent sur leur sort, Feyre s’occupe de diriger la maisonnée et de faire vivre ou plutôt survivre par le produit de sa chasse sa famille. Un jour de grande disette, elle part chasser à côté du mur qui la sépare des terres des immortels. Elle en a entendu beaucoup de choses sur eux, sur ces grands seigneurs qui auparavant avaient maintenu la race humaine en esclavage, alors elle espère bien ne pas tomber sur l’une de ces créatures qui ont le talent pour la métamorphose et bien d’autres choses. Malheureusement, elle tombe sur un loup gigantesque et le tue…en ignorant qu’un jour viendrait à la porte de sa chaumière une énorme bête immortelle venue réclamer réparation pour la perte d’un des siens. Elle accepte de le suivre pour le servir à sa cour toute sa vie, en laissant derrière elle ses sœurs et son père. Elle ne savait pas alors qu’elle allait entrer de plein fouet dans la cour du seigneur du printemps : Tamlin.

Une impression de conte ? vous ne rêvez pas! Il y a une petite trame qui ressemble à la Belle et la bête mais alors c’est vraiment léger, parce que personnellement je n’accroche pas aux réécritures des contes, c’est pas mon truc et en général je suis souvent déçue, un peu comme avec les mythes d’ailleurs. Mais là, j’ai juste vu le clin d’œil à la bête, au secret de la malédiction, et à la jeune fille pauvre quittant son père, le reste est innovant et bien trouvé.

C’est un univers très riche! la cour des immortels est divisée en plusieurs seigneuries : Celle du printemps (celle qui nous intéresse) de l’été, de l’hiver, de l’automne mais aussi de l’aube, du jour ou de la nuit… on y trouve des seigneurs bien différents, représentatifs en tout point de ce qu’ils doivent incarner. La part du bien et du mal y est bien présente et la quête de la jeune fille originale. Forcément, la romance arrive au fur et à mesure, on s’y attend c’est sûr même si Feyre fait durer le plaisir lol mais elle n’est pas pralinette comme on dit chez moi. Il y a des moments intenses qui vous font voler les papillons dans le ventre. Les personnages sont très attachants, Feyre, Tamlin, Lucien (^^)  et Rhysand (^^)

Le mystère de la malédiction et des masques est bien amené, la méchante est cruelle à souhait et on aime à la détester. Notre Feyre subit et relève les obstacles avec honneur et aide ^^ Les pages tournent vite…trop vite à mon goût et pourtant on est sur du 500 pages. Les seigneurs sont charismatiques et jusqu’au bout l’auteur nous dissimule et sème des petits secrets qui vous font rager de ne pas avoir le second tome dans votre PAL.

Sincèrement, il m’est difficile de trouver des points négatifs car en plus c’est très bien écrit, un vocabulaire précis et riche, jamais lourd. Le seul hic c’est que le début est long à se mettre en route mais forcément, il faut poser le décor et l’ambiance de tout cet univers mais une fois passé le mur, on a l’impression d’être aux côtés de Feyre et de pouvoir admirer les magnifiques parterres, bref on en prend plein les yeux tellement les descriptions sont bien écrites.

C’est un véritable coup de cœur, et j’ai beaucoup de mal à rentrer dans ma prochaine lecture tellement je me suis plongée loin dans cet univers.

C’est à tel point que devant la frustration de ne pas avoir le tome 2 en français, j’ai décidé de me lancer dans la lecture anglophone en commandant les tomes 2 et 3 ^^ ….quand on aime…. je ne peux que vous recommander cette lecture, elle vous plongera dans un tourbillon de magie, de mystères et de couleurs sur une note de romantisme.

coup de soeur 

coup de coeur de lina

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un palais d’épines et de roses tome 1 de Sarah.J. Maas »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s