Bit-Lit

La meute du phénix Tome1: Trey Coleman de Suzanne Wright

la-meute-du-phenix,-tome-1---trey-coleman-326840-264-432Editions Milady / Bit-Lit

Résumé: Incapable de se transformer en louve, Taryn Warner a toujours été méprisée par sa meute malgré son puissant don de guérison. Quand son père décide de l’unir de force à Roscoe Weston – un Alpha violent et dominateur qui lui promet de la briser – Taryn refuse de se soumettre. C’est alors que Trey Coleman, dangereux Alpha connu pour sa sauvagerie, lui propose un marché : s’unir – temporairement – à lui. Il y gagnerait une alliance et elle sa liberté. Mais faire semblant comporte aussi des risques. D’autant que leur attirance l’un pour l’autre semble hors de contrôle…

 


L'avis de LinaUne petite infidélité à mes romances du moment, pour remonter ce roman du fin fond de ma PAL. Il faut dire qu’avec les Grosse Op de chez Milady, parfois on fait le plein de romans à petit prix et on les oublie. Mais je peux vous assurer que je n’oublierai jamais Trey Coleman…..

Je lis assez peu de Bit lit version loups car j’accroche moins aux meutes et je suis plutôt la fille aux vampires lol mais bon de temps en temps je m’y essaye un peu quand même ^^

Donc c’est sans à priori que je me suis lancée innocemment dans cette lecture. Alors, il faut le dire dés la première page on est dans le feu de l’action.  On suit Taryn Warner, une louve alpha qui malgré son petit gabarit n’a pas sa langue dans sa poche. Ce qu’il faut savoir sur la demoiselle c’est qu’elle fait partie de la meute de son père qui n’est autre que son alpha, sa mère est décédée et le plus important c’est que c’est une latente (Comment? ) j’explique pour ceux qui n’auraient pas l’habitude du vocabulaire spécial loups lol Elle n’arrive pas à se métamorphoser. Elle a le franc parler, le caractère mais n’arrive pas à faire sortir sa louve. Ce qui implique que son père, honteux la délaisse et se fiche pas mal de ce qui pourrait bien lui arriver (pas le père de l’année quoi ! ) En plus, il a donné son accord pour qu’elle s’unisse à Roscoe Weston, un chef alpha d’une autre meute carrément barjo et brutal. Taryn qui est une guérisseuse hors pair le repousse et cherche donc une solution pour se sauver de cette union…jusqu’au jour où elle est kidnappée par la meute du phénix et son alpha Trey Coleman. Réputé pour être un beau gosse impulsif et psychopathe sur les bords. Oui, mais voilà sa louve dominante se sent plus qu’attirée par ce mâle même si elle, en tant qu’humaine le repousse. Il lui propose de s’unir à lui (temporairement) pour échapper à Roscoe et quant à lui, il pourrait ainsi récupérer des alliances dont il a besoin pour sa jeune meute contre celle de son oncle…le marché est donc passé mais rien ne se passe vraiment comme ils l’auraient prévu.

Alors je peux vous dire que ça décoiffe, de l’action et du piment rouge de préférence! on ne s’ennuie à aucun moment. On entre directement dans le monde des meutes et des bêtes. Une Taryn qui ne mâche pas ses mots et un Trey chaud comme la braise, âmes sensibles s’abstenir lol

Je peux vous dire que mes petites oreilles ont été choquées et que j’en ai rougi de leur dialogues salaces. Bon, il faut dire que forcément je venais de sortir d’une petite romance anglaise classique bien mignonne, bien convenable alors forcément les paroles crues de Trey au lit au début ça m’a un peu fait tilter!

Il y a de l’action (pas mal), c’est rythmé. Les intrigues politiques liées aux meutes sont bien présentes et sympas. La romance est (comment vous dire) bien consommée, souvent et dans tous les sens lol Les jeunes filles ou les côtés fleurs bleues passez votre chemin. C’est moderne, Taryn ne se laisse pas faire, elle le dit, le crie bien haut et bien fort. Hormis cela, le couple Taryn/ Trey fonctionne bien et nous accroche.

C’est donc une série ( puisque j’ai vu qu’il y avait au moins 6 tomes de sortis) et chaque tome s’occupe d’un membre de la meute du phénix. Oui, parce que je ne l’ai pas encore dit mais on va rencontrer toute la meute, le bêta, les lieutenants, les femelles et on accroche à tous ces personnages (même à la grand-mère de Trey très chiante! lol)

Je pourrai comparer la meute du phénix pour les loups à la confrérie de la dague noire pour les vampires. Chaque tome correspond à un beau gosse du groupe (un peu comme Psy changeling d’ailleurs, c’est le crédo de Milady. C’est toujours le même schéma en fin de compte mais bon si ça plaît pourquoi changer )son passé, ses obstacles dans la vie et sa romance propre.

En ce qui me concerne les premiers tomes fonctionnent mais après on se lasse tout de même. J’ai arrêté Psy au bout de trois tomes, la confrérie j’en suis au tome 5 (mais je suppose que j’ai accroché parce que c’était des vampires lol) Quant à la meute du phénix, je verrais bien, grâce à la grosse Op j’avais récupéré les trois premiers tomes. Je donnerai donc la chance à Dante le bêta et je verrai bien si tous les loups sont des « dominants » au lit ou si c’est juste Trey qui me donne chaud et me fait rougir de honte mdr

Une lecture mordante (ha ha ha elle était facile celle-là ^^) rythmée, moderne et sexy à souhait. A ne pas mettre entre toutes les mains à mon avis. Si vous êtes plutôt grandes tirades romantiques et petit baiser volé passez votre chemin…^^

 

j ai aimé

Bit-Lit

Le prince des ténèbres Tome 4: Au cœur des flammes de Jeaniene Frost.

51wBWkDvi5L._SX319_BO1,204,203,200_Bragelonne Editions / Bit- Lit

Résumé:Seul depuis six siècles, Vlad ne craignait rien au monde, jusqu’à ce que sa plus grande faiblesse, sa nouvelle épouse, soit désormais exposée aux yeux de tous. Victime d’un sort qui la lie au nécromancien Mircea, Leila ressent tous les tourments qui lui sont infligés par ses ravisseurs. Pour rompre le sortilège, Vlad et Leila doivent faire appel à un allié des plus inattendus. Mais un ancien ennemi est à l’affût, guettant l’occasion de retourner contre eux même leurs amis les plus proches et de les séparer à jamais. Entre de mauvaises mains, l’amour est une arme fatale… 

 


L'avis de LinaVoilà la boucle est bouclée avec le dernier tome des aventures du prince Vlad. Je suis toujours ravie de retrouver ce personnage haut en couleurs avec un caractère bien trempé. Même si j’avoue que certains tomes s’essoufflaient un peu, on avait du mal à retrouver la dynamique du couple Bones/Cat.

La force de ce tome réside dans l’apparition d’un nouveau personnage qui n’est pourtant pas si inconnu de ceux qui connaissent le monde de la nuit : Ian. Ce vampire qui a plutôt une vie dissolue par rapport à ses congénères apparaît comme le parfait contraire de Vlad. Ils se connaissent, ne s’apprécient pas (tout comme avec Bones d’ailleurs) mais notre vampire roumain va avoir besoin de lui pour errer dans la société des sorciers.

Rappelez-vous, le dernier méchant du passé du prince roumain n’est autre que son ancien beau-fils. Jaloux et vindicatif, il en veut à Vlad de sa jeunesse passé auprès de lui mais surtout du peu d’intérêt que celui-ci lui a porté. Mircea, puissant nécromancien va lier son corps et son esprit à celui de Leila. Ce qui fait que tout ce qu’il endure va se répercuter sur elle également. Les scarifications, les blessures, etc… mais en plus quand un groupe d’autres sorciers s’en prend à Mircea et donc Leila pour atteindre Vlad, la chasse aux sorciers commence pour le vampire.

L’histoire était plus accrocheuse dans ce dernier tome, et l’apparition d’Ian a été une vraie bouffée d’oxygène. On remarque que le monde des sorciers ne met pas Vlad très à l’aise et que les réparties de Ian sont excellentes. Leila va souffrir pas mal physiquement durant ce tome et  on remarque bien que l’amour que son prince roumain lui porte est profond. Il sera prêt à tout sacrifier même des personnes qui lui sont chères pour sauver son épouse. 

C’est toujours bien écrit, c’est du Jeaniene Frost et on est content de finir avec un bon tome. L’histoire qui arrive à Ian nous fait penser qu’on aura peut-être un Spin-off Ian et on l’espère vraiment vu la richesse du personnage. Pas de longueurs dans ce tome, l’intrigue est bien ficelée et on a du mal tout de même à dire Adieu à notre vampire roumain. Un très bon tome qui clôt la série.

 

j ai aimé

Bit-Lit

La confrérie de la dague noire T2 : L’amant éternel (VF) J.R Ward.

la-confrerie-de-la-dague-noire,-tome-2---l-amant--ternel-272482-264-432Editions Milady / Bit lit

RésuméUne guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d’entre eux, car il est victime d’une terrible malédiction: son démon peut s’éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l’entourent. Pourtant, lorsqu’il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut.

Quant à Mary, atteinte d’une maladie incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n’est à ses yeux qu’une douce illusion. Tout va changer lorsqu’elle rencontrera les guerriers de la Confrérie… et surtout Rhage.


L'avis de LinaVoici la chronique du tome 2 de la confrérie de la dague noire, je poursuis donc mon petit bonhomme de chemin parmi les vampires de la confrérie. Petit rappel : ces vampires sont un peu éloignés du maître de Bram Stoker. Ici, ce sont des guerriers qui vivent parmi les humains et qui se sont plutôt bien habitués à la vie moderne en ville. Ils sont les vampires élus pour défendre leur communauté contre leur ennemi mortel les éradiqueurs.

Dans ce second opus, nous suivons Rhage. Je rappelle que chaque tome expose l’histoire d’un des « frères » et que tous, ils portent un nom, un pseudo en rapport avec une émotion négative. Rhage est censé être celui-ci qui se rapproche le plus (physiquement) d’un top model lol. C’est le bogoss blond et bien bâti. On comprend vite qu’il n’a pas besoin de sortir le « grand jeu » pour séduire et trouver une conquête. D’ailleurs, on a l’impression qu’il ne cherche que des « coups d’un soir » rapides et sans question.

Mais la personnalité de Rhage et son comportement sont plus complexes que ce qu’il n’y paraît. Touché dans son passé et sa jeunesse insouciante par une malédiction, il fuit toute relation amoureuse car il sait très bien qu’il abrite en lui un monstre cruel, impitoyable et incontrôlable. Ses frères de la confrérie le savent bien, lorsque la bête se montre, aucun d’entre eux n’est à l’abri et personne ne peut venir en aide au malheureux. Il faut juste patienter et attendre que la bête retourne se tapir au fin fond du vampire. Mais, le destin va en décider autrement et mettre sur la route du colosse la douce et fragile Mary. 

Mary est une humaine qui malheureusement est atteinte d’une maladie incurable, elle va croiser le chemin de Rhage et celui-ci va littéralement succomber à cette jeune femme. Elle n’est pas une top model et a beaucoup de mal à comprendre pourquoi un dieu pareil s’intéresse à elle. Il ne cessera de se rapprocher et de vouloir la protéger, ce qui va à l’encontre des règles de la confrérie et ce qui reste dangereux pour elle à cause de la bête en lui…

Un second tome intéressant et toujours aussi addictif, encore une fois je pense que la  personnalité de chaque « frère » apporte un plus et un nouveau souffle dans chaque roman. Ici, le rapport entre le mâle physiquement parfait qui se rapproche de la faible humaine et en tombe littéralement amoureux change du premier tome. Le secret de la malédiction de Rhage tient en haleine et on aime à suivre cette relation qui ne désire que s’épanouir. Le moment où les mâles vampires s’imprègnent de la femelle qui sera l’unique et la seule femelle de leur vie est toujours aussi sympa à mon gout.

Le style narratif reste le même que le premier opus, un roman qui tourne sur un personnage, qui délivre son passé, ses défauts, sa rencontre avec sa « femelle ». Pourtant, dans chaque roman se croisent d’autres personnages, d’autres événements qui donnent sans nul doute matière pour les autres tomes et qui donne au lecteur l’envie d’en savoir un peu plus et de continuer l’aventure.

ça reste toujours une bonne lecture, croustillante et addictive au milieu des vampires dans un milieu moderne et urbain. Du Grand J.R Ward.

 

j ai aimé

Bit-Lit·Coups de coeur

La confrérie de la dague noire T1 : L’amant ténébreux. J.R Ward

la-confrerie-de-la-dague-noire,-tome-1---l-amant-tenebreux-56945-264-432Editions Milady / Bit- lit

RésuméUne guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. A sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…

 

 

 


L'avis de Lina Me revoici au pays des chroniques, parce que j’ai pris de loooongues vacances et une pause bien méritée….parfois on en a tous besoin ^^

Mais alors forcément j’ai pas mal de chroniques en retard donc il va falloir que je fasse fumer mon clavier lol et je débute avec ce premier tome de la série de la confrérie de la dague noire de J.R Ward. 

J’avais acheté ce premier opus en numérique lors d’une des grosses O.P de Milady. Et, il faut le dire je l’avais laissé dormir dans ma PAL. Oui, je sais vous allez me dire mais Lina t’es folle c’est du vampire ! oui, je sais Shame on me lol c’est du vampire et même du bon vampire car pour tout vous avouer j’ai lu les 5 premiers tomes en 10 jours ^^

La quatrième de couverture ne m’avait pas vraiment séduite : guerre, éradiqueurs, jeune femme fragile… bon bof! mais il faut aller plus loin que ça et puis ça n’est pas vraiment une guerre ouverte c’est plus fin que ça et c’est sur du long terme. Nous suivons ici la jeune femme en question Beth, journaliste qui mène une vie somme tout à fait normal. Mais, parallèlement à sa vie tout est entrain de se jouer dans un night club où discutent des vampires pas très banals.

Sans le savoir, Beth est la fille d’une humaine ( ça elle le sait) et d’un vampire mais pas n’importe lequel. L’un des frères de la confrérie de la dague noire. Malheureusement, la mort subite de celui-ci va amener l’un de ses « frères » Kolher à rechercher la jeune femme et à la protéger.

Les petits plus de cette série sont à mon avis les personnages. Ils portent tous des noms caractéristique d’une émotion ou d’un défaut (Colère, furie, vengeance, Vice…) et ils ont vraiment tous quelque chose de spécial. On les rencontre quasiment presque tous dans le premier volume. L’auteur nous les présente sans vraiment dévoiler tout leur caractère mais je vous avoue qu’on s’y accroche vite et on se retrouve rapidement à acheter les autres tomes pour connaître les aventures des autres. Et avouons-le au fur et à mesure on a nos petits préférés lol

Les tomes sont construits (tout du moins jusqu’au 5e) sur le même schéma narratif. L’histoire est centrée sur l’un des frères, on y apprend son passé, son « fardeau » à porter ou ses problèmes et en général une rencontre fortuite dans les tomes précédents avec une jolie jeune femme (humaine ou vampire) est le sujet de ce tome qui lui est consacré.

Les femmes dans la confrérie ont un rôle important et ne restent pas juste des potiches. De reine des vampires, à élue en passant par soutien moral ou physique pour leur amant, elles occupent une place primordiale au sein de la confrérie. Elles tiennent également un petit cercle très fermé (celui des chanceuses qui ont pour homme un mâle de la confrérie lol)

Malgré tout ce schéma qui revient, je vous assure qu’on ne s’ennuie pas et cela tient au caractère et aussi au talent de l’auteur, qui se réinvente au fur et à mesure. La toile de fond reste une lutte sans pitié entre les vampires ( gouverné par une sorte de déesse) et les éradiqueurs mené par l’Oméga (frère de cette déesse) qui lui, transforme des humains en petit soldat sans cœur et sans aucune émotions.  Il y a des moments tristes, des passés lourds mais également des scènes qui font sourire et qui vous donnent forcément des petits picotements dans le ventre. ça reste du roman réservé à un public averti car les mâles sont des vrais mâles et ils le prouvent mdr.

Tout cela est bien écrit, sans longueur même si j’avoue être une vilaine et parfois vouloir passer au plus vite les passages sur les éradiqueurs pour retrouver les passages sur la confrérie lol

C’est tellement bien que j’en ai lu 5, que je ne me suis pas ennuyée et que les tomes 6 et 7 son déjà en attente dans ma biblio ^^ 

Bref, pour les amateurs de vampires, de romance sexy et de beaux gosses ( ben oui, ils sont beaux et en plus quand ils deviennent vampires, ils passent de petit mec chétif à grosse baraque virile lol) vous allez trouver votre bonheur. Par contre, pour les personnes éprises de romantisme, de vampires gothiques passez votre chemin ^^

 

 

 

.

 

 

Bit-Lit·Coups de coeur

Les larmes rouges tome2 : Déliquescence de Georgia Caldera

Editions J’ai Lu / Bit Lit (vampire gothique) 51TF139Y9kL._SX195_

Résumé : Le voile a été levé sur les étranges rêves de Cornélia, mais elle est plus que jamais en danger. Pourtant, la seule prudence n’est pas ce qui la pousse à rester auprès d’Henri. Progressivement, leurs liens se renforcent, bien que l’ombre du passé plane sur leur relation…
Pire encore, pour assurer leur protection contre Avoriel, ils doivent retourner à Reddening House, où Cornélia a été témoin des horreurs que peuvent commettre ses habitants. Déjà angoissée, la jeune femme se noie de plus en plus dans de bien surprenantes visions…

Chronique tome 1 : Les larmes rouges T : Réminiscences de Georgia Caldera


L'avis de LinaJ’avais commencé ce tome 2 après avoir dévoré le tome 1, il y a exactement trois ans. Malheureusement, cette année là j’ai perdu ma maman et avec elle pendant quelques mois le plaisir de lire… j’ai pourtant depuis retrouvé ce goût et continuer à lire du Georgia Caldera qui est l’une de mes auteurs favorites ^^ Et durant ce mois d’Avril, quelque chose m’a poussée à reprendre cette lecture et je ne regrette pas, ça a été un véritable coup de cœur comme à chaque fois que j’entre dans l’univers de cette auteur.

J’ai donc repris cette histoire depuis le début, car trois ans et même si j’étais arrivée quasiment aux 3/4 du roman, il fallait tout de même que je me replonge dans l’univers bien spéciale des larmes rouges. J’ai toujours un peu de mal à le qualifier de Bit Lit, pour moi c’est du vampire à la sauce gothique avec une ambiance bien spéciale, donc différent de la bit lit de Jeaniene Frost par exemple.

J’ai eu plaisir à retrouver Cornelia et Henri, et j’avoue même avoir compris plus de subtilités qu’à l’époque. Je me souviens avoir été agacée par les manières strictes du vampire envers l’héroïne, alors qu’ici avec du recul j’ai beaucoup mieux compris ses raisons…

Cornelia a donc décidé de rester auprès d’Henri, Le prince des vampires car premier né du roi Avoriel. Celui-là même qui cherche la jeune fille pour pouvoir enfanter un vrai vampire. On se souvient des scènes d’épouvante qui nous ont fait froid dans le dos dans le tome 1, où Avoriel cherchait à faire craquer la pauvre fille pour mieux la récupérer à ses côtés. Rappelez- vous que (pour ceux qui ont lu le tome 1 sinon vous allez vous spoiler…..) Cornelia a des pulsions suicidaires et elle a été sauvée in extremis par Henri, et auprès de lui elle va se rendre compte qu’elle est une personne bien particulière…et que cette vie n’est pas la première pour elle. Elle a eu un passé avec Henri et avec Maxime…son époux.

La jeune fille a décidé dans cette vie de rester avec Henri et de le suivre car lui seul peut la mettre à l’abri d’Avoriel. Ils décident donc de partir pour Reddening House ( le lieu des pires horreurs possibles pour elle) L’action du roman se passe principalement ici, alors que dans le premier tome c’était en France. Ils vont apprendre à se redécouvrir, surtout Cornelia d’ailleurs. Et ça va être assez chaotique, elle est éprise de liberté, lui la surprotège jusqu’à l’étouffer. Leu passé est lourd et Henri a bien du mal à faire la différence entre l’ancienne et la nouvelle Cornelia. Il se montre assez obtus certaines fois et elle trop jeune, trop frivole…les heurts vont vite arriver, surtout que chacun d’entre eux se cachent encore des secrets.

Bien que le roman fasse presque 700 pages, je l’ai adoré et j’ai bien eu du mal à m’en décrocher, l’amenant partout avec moi lol  L’ambiance un peu close de Reddening House nous donne une impression de claustrophobie, ressentie un peu par Cornelia à certains moments mais on se surprend à aimer cet endroit en fin de compte. Les détails et la description sont parfaites et nous emmène complétement dans le pavillon. l’aura de mystère, de doute et de secrets est pesante et nous accroche totalement.  On voit et redécouvre certains personnages du tome 1, nous livrant petit à petit leur histoire où s’y mêle celle de notre couple. Et puis, les obstacles, les intrigues et les révélations arrivent à point nommés et les pages se tournent d’elle mêmes sans que l’on s’en rende vraiment compte.

Le style est vraiment très bon et le vocabulaire recherché sans tomber dans une suite de mots complexes qui noie le lecteur. Les descriptions sont parfaites mais il y a moins d’actions que dans le premier opus (ce qui ne m’a pas dérangé) Georgia Caldera a vraiment une très jolie plume qui ne cesse de faire de moi une véritable fan.

La fin est géniale et cruelle à la fois, mais je ne vous en dis pas plus. Toutefois, je peux vous dire que j’attends la sortie du tome 3 version poche avec impatience. Un vrai tourbillon d’émotions qui nous entraîne directement aux côtés de Cornelia et d’Henri…un vrai chef d’œuvre de vampirisme. J’adore.

coup de coeur de lina                  coup de soeur

Du même auteur : Victorian Fantasy t1: Dentelle et nécromancie de Georgia Caldera

Sans titre

Bit-Lit·Coups de coeur·Romance Paranormale

Le livre perdu des sortilèges (T1) de Déborah Harkness

Editions Orbit / Romance Paranormale / Bit Lit 9782360510337

Résumé : Diana est une brillante universitaire spécialiste de l’histoire des sciences (Alchimie), qui a comme caractéristique de descendre d’une grande lignée de sorcières. Oui, mais elle ne veut justement pas entendre parler de sorcellerie et de bizarreries. Jusqu’au jour où elle consulte pour ses recherches un ancien manuscrit l’ashmole et elle se rend bien compte que ce manuscrit présente quelque chose de mystérieux mais pourtant elle le fait remettre bien sagement dans la réserve de la bibliothèque universitaire.

A partir, du moment où elle a ouvert ce livre, son monde bien rangé va tourner au fantastique…elle va faire la rencontre de créatures plus étranges et mystérieuses les unes que les autres, très attirées par ce que contient ce manuscrit.

L’avis de Lina :

C’est un roman bit lit pour adultes, mystère, magie, vampire, sorcellerie et histoire sont étroitement liés. Deborah Harkness, l’auteur (également universitaire)a une manière d’écrire très poussée et précise, elle sème des indices tout au long de l’intrigue qui nous tient en haleine. Elle offre des précisions historiques et scientifiques qui créditent encore plus les personnages et l’histoire. Elle renvoie d’ailleurs à la lecture de bon nombres de livres qu’elle cite.

En tant qu’ancienne étudiante en histoire, j’ai adoré ce livre, justement les précisions bibliographiques et les descriptions m’ont donné l’impression de me trouver dans la bodléenne avec Diana^^

J’ai également aimé les personnages qui sont très attachants par leur caractère.. mais la romance qui les lie reste un peu trés moyenâgeuse….on aurait aimé un peu plus de passion (non je n’ai pas dit sexe lol) avec toute cette galanterie. 

Pourtant, l’histoire s’essouffle un peu sur la fin, certainement car l’auteur n’a pas voulu dévoiler toute l’intrigue puisqu’un tome 2 est attendu pour l’année prochaine. 

Mais, je peux dorénavant vous dire que j’attends ce tome 2 avec impatience pour décrypter le mystère qui lie ce manuscrit à toutes les créatures terrestres, pour observer l’évolution des pouvoirs de notre sorcière et sa liaison avec le ténébreux Matthew :p

Une adaptation cinématographique est déjà en pourparlers aux E-U.

Mais, bon je me méfie beaucoup des adaptations 😦

En résumé, si vous voulez vous lancer dans une histoire fantastique structurée et sérieuse un peu plus étoffée que d’habitude…allez y c’est une merveille^^

mais si vous aimez plus les histoires légères de lycéenne amoureuses de vampires…passez votre chemin ^^

coup de coeur de lina

Bit-Lit·Romance Paranormale

Les larmes rouges T : Réminiscences de Georgia Caldera

Editions du Chat Noir / Bit Lit/ romance paranormale georgia-caldera-les-larmes-rouges-1-rc3a9miniscences1

Résumé : Cornélia jeune fille de 19 ans a du vague à l’âme, c’est même pire que ça, elle est dans un état suicidaire puisque c’est sur le haut d’un pont qu’on la trouve dés la première scène.

 Une mère et une meilleure amie décédées, un père avocat débordé qui n’a pas le temps pour elle, pas d’amis ni d’âme sœur et des études de droit qui ne lui plaisent pas du tout…… et malgré ses grands yeux verts et ses long cheveux auburn bouclés, la demoiselle ne s’aime pas. 

Donc rien d’étonnant à ce qu’elle saute du pont!!!!! Au moment de transpercer les flots de drôles d’images, ainsi qu’une voix qui l’incite à sauter lui traversent l’esprit …..et plus tard à l’hôpital, elle apprend qu’un homme a sauté pour lui sauver la vie et se retrouve devant le psy avec des blessures aux poignets qu’elle ne se souvient pas s’être affligé….Décidé à reprendre en main sa vie et celle de sa fille, le père de Cornélia décide d’aller s’installer dans le manoir familial en Touraine. et

 Elle se sent, alors, étrangement attirée et se souvient du décor intérieur du château qu’elle voit du haut de son balcon…..alors qu’elle n’y a jamais mis les pieds, et cet homme bizarre avec son chien qui semble la surveiller…..

L’avis de Lina : 

Difficile de vous faire ce résumé sans en dire trop et en essayant de vous donner quand même l’eau à la bouche.

Je peux déjà vous assurer que la plume de Georgia Caldera est très poétique (enfin c’est ce que je pense) et emplie de romance. Je me suis retrouvée grâce aux descriptions avec Cordelia dans ce petit village de Rougemont en Lorraine.

Mais à côté de cette touche de romantisme, je peux également vous dire qu’elle m’a fait drôlement « flippé » quand les évènements bizarres digne d’un bon film d’épouvante arrivent à Cornélia.

On trouve de l’épouvante, on a la chair de poule, limite on a envie de fermer les yeux pour ne pas s’imaginer les trucs morbides qui peuvent lui arriver ….dés fois, je me suis dit moi aussi j’aurai essayé de sauter du pont….mais à côté de ça, cette histoire qui se met en place très ingénieusement par des rêves et des flash back sur le passé m’ont fait devenir accro. Pour vous dire, je l’ai fini ce matin vers 3h’.


En ce qui concerne les personnages, j’ai eu un peu de mal avec Cornélia à un moment, je me suis dit mince elle pleure toujours celle là , mais bon après tout ce qui lui arrive et puis elle est quand même dans un état limite dépressif au début donc on lui pardonne un peu cette fragilité…

Ensuite il y a Henri, ah là là Henri (parenthèse pour dire que Georgia a sorti un Artbook sur le tome 1, un peu dans le style de Victoria Frances pour ceux qui connaissent,  du romantisme gothique….mais je ne suis pas allée voir les portraits car je voulais me faire ma propre image d’Henri ^^ bon dans mon esprit je lui ai raccourci les cheveux et il ressemblait beaucoup a Jonathan Rhys Meyer, forcément un mystérieux homme, de haute stature, avec des manières fières et un regard très très clair qui fait qu’on en voit plus que ses yeux, mon Henri était magnifique lol)

Hum désolé, revenons au livre (lol) J’ai beaucoup aimé ce personnage d’Henri, maniéré, fier, torturé qui malmène un peu notre Cordélia et qui limite lui fait sentir qu’il se fiche pas mal de sa personne, ça j’ai adoré!!!!….même si on a bien compris qu’au fond c’est pour mieux cacher ses sentiments, mais là où ce livre est magnifique, c’est qu’à travers le temps Georgia Caldera a réussi à construire une double personnalité à Cordelia (je peux pas vous en dire plus) et qu’il y a un trio amoureux qui commence à se dévoiler peu à peu, ces deux histoires parallèles sont prenantes, se passent dans un laps de temps complètement différent (siffle ….) et moi en tout cas, j’ai toujours eu peur des sentiments de Cordélia, par rapport à son passé et à ce qu’elle se trouve être aujourd’hui……


Bon vous l’aurez surement compris, j’ai accroché et j’ai adoré!!!

Cela faisait un moment que je n’avais plus accroché à une histoire d’amour paranormale. 

Mais le mélange de romantisme et d’épouvante m’a particulièrement plu. C’est ici la marque de fabrique de Georgia Caldera, qui a su se démarquer de ce qui se fait en ce moment sur le marché et croyez moi on y adhère pleinement ^^…….On a qu’une chose à lui dire, Bravo et surtout : A quand la suite???? …..^^



NB: Georgia Caldera grâce à son succès a changé de maison d’éditions ( une plus grande qui saura porté son talent plus largement ….même si on remercie les éditions du chat noir ‘avoir déniché ce talent ) un second tome serait prévu pour l’année prochaine, je vous tiens au jus ^^

coup de coeur de lina