Fantastique

Le roman de Baudelaire de Pierre-Adrien Marciset.

sans-titre5 sens Editions / Fantastico-philosophique

Résumé : Trois garçons étranges, presque des hommes, violent délibérément le couvre-feu d’un Paris à la fois tangible et fantasmatique. Plusieurs factions politiques se sont partagés la France en une nouvelle féodalité, dans laquelle les trois Maisons Majeures des Dulac, des Arcadet et des Byron mènent une sanglante guerre d’’influence. Un compromis réside encore dans le découpage en trois huit de la capitale : de 2 h à 10 h circule et prospère toute la pègre indépendante, de 10 h à 18 h le commun des mortels sous le regard de la Maison Byron, tandis que le créneau de 18 h à 2 h appartient entièrement aux Dulac.Mais Charles Byron n’’en a cure. Accompagné de son garde du corps, Jules, et de Paul son porte-voix, il profite opportunément d’’un crépuscule qui ne semble pas vouloir finir et poursuit n’’importe quelle piste qui pourrait les mener à Malika, l’’ancienne petite amie de Charles disparue depuis plusieurs jours. Des quartiers de prostitution aux rutilantes tours de la Défense, ils ne cessent d’’arpenter la ville sous le soleil rouge et figé. Alors que la trace de Malika se précise, les contours de la réalité, eux, s’’obscurcissent : Charles ne cesse de croiser un étrange regard jaune à la voix métallique, tandis que les humains ne s’’aperçoivent même plus de l’avancée, au cœur du métro et des cavités sombres, des ténèbres qui rongent chaque jour un peu plus les âmes et les corps.


L'avis de LinaVoici une bien singulière lecture que le roman de Baudelaire de Pierre -Adrien Marciset. Singulière mais intéressante. Voici un roman qui vous pousse à réfléchir, à relire et analyser les choses de la vie.

Nous sommes amenés ici à suivre trois jeunes hommes: Charles Byron fils du chef de clan Byron, accompagné de son garde du corps Jules et de son porte-voix Paul. Nous les suivons au cœur d’ un Paris bien étrange. Celui-ci est découpé et sous influence de trois grandes familles : Les Byron, Les Arcadet et les Dulac. Ces trois grandes familles régissent la vie parisienne à différentes heures de la journée. Et nous voilà plongé dés les premières pages au cœur des quartiers de la prostitution avec Charles et ses deux amis. Ils sont à la recherche de l’ancienne petite amie de Charles, Malika.

A travers les périples de ces trois jeunes hommes, nous assistons à diverses discussions sur des sujets philosophiques notamment le rapport au sexe ou à l’amour avec des avis et des comportements très contradictoires selon les personnalités des personnages. C’est d’ailleurs ce qui est intéressant dans cette histoire, croiser les personnalités de tous et observer leurs réactions et leurs réflexions. En ce sens, ce roman est philosophique.

Pour le côté fantasque, il faut admettre qu’au début j’ai eu un peu de mal à me glisser dans l’histoire, j’avais l’impression dés la première scène de prendre la séance alors qu’elle avait déjà commencé depuis 10 minutes. Il m’a fallu un peu de temps pour me glisser dans l’intrigue et pour cerner du coup les personnages et leurs objectifs. Nous apprenons à les connaître au fur et à mesure des chapitres, des rencontres ou de l’heure qui s’écoule puisque Charles et ses acolytes se promènent dans le Paris du Crépuscule qui annonce la nuit et la plage horaire consacrée a la famille Dulac. C’est ce qui paraît étrange et intéressant ce partage de l’heure et les conséquences que cela peut avoir sur le genre humain. La présence du fantastique est aussi présente par cette étrange voix métallique et l’apparition des yeux jaunes qui poursuit Charles et le met à mal. Prouvant bien ainsi qu’il déambule délibérément dans cette plage horaire qui n’est pas la sienne.

C’est un roman bien écrit, avec un vocabulaire soutenu.  Cependant ce qui peut perturber également au début c’est l’utilisation  du « je » qui n’est pas toujours clairement défini mais qui permet une plus grande liberté dans la réflexion à l’auteur et au lecteur.

En résumé, ce fut une agréable lecture, surprenante et originale qui a su m’emmener sur les chemins de la réflexion et du fantastique que je n’avais pas encore découvert jusqu’à présent.

bonne lecture

Coups de coeur·Fantastique·Jeunesse

Coraline de Neil Gaiman

Editions J’ai Lu / Fantastique / Jeunesse imagesFBM5V25Z

Résumé : Coraline est une petite fille avec un caractère bien trempée, à un âge assez ingrat. 

Après le déménagement imposé et non désiré de sa part, Coraline arrive dans une espèce de pension de famille, mais voilà en pleine rébellion, loin de son école et de ses amis. Coraline s’ennuie….Elle fait la découverte dans cette drôle de maison, d’un passage donnant sur une dimension jumelle de la sienne, même maison, même parents mais en plus gentils qui sont prêts à lui offrir tout ce qu’elle veut avant même qu’elle ne le demande, tout est mieux dans cette dimension jumelle de la sienne…mais voilà cela est trop beau pour être vrai, et cette mère si accueillante et chaleureuse s’avère être une réelle sorcière des plus diabolique… Prisonnière de cette dimension, comment va -t elle faire pour retrouver ses vrais parents???

L’avis de Lina :

J’ai adoré ce livre, il m’a toujours fait penser à un Alice aux pays des merveilles un peu plus sombre 🙂

C’est un livre certes destiné à la jeunesse mais qui est assez noir, donc qui peut être lu par un public plus âgé.

L’écriture est très fluide et ce livre se lit tout seul, car on entre rapidement dans l’univers de Coraline.
Justement parlons-en de cette Coraline, voici un personnage haut en couleurs…On se retrouve toutes en elle à un moment de notre enfance. Je l’ai adoré et je l’ai collé aux baskets, j’avais l’impression de vivre tout en même temps qu’elle….

D’ailleurs parlons-en de cet univers, on y plonge tout comme elle. Même si on se dit à un moment bien avant Coraline mince c’est trop beau pour être vrai….On y accroche, on halète, on se pose des questions et on a l’impression de se sauver en même temps qu’elle ^^
Alors vraiment, ce roman jeunesse arrive à nous plonger par bien des points communs avec notre Alice de Lewis Caroll et bien après des années dans un tunnel où on a plaisir à s’y engouffrer ^^

coup de coeur de lina

Fantastique

Hex Hall (T1) de Rachel Hawkins

Editions Albin Michel / Fantastique1007140147331085186400466

Résumé : Sophie Mercer est une jeune sorcière talentueuse certes, mais elle ne sait pas trop gérer et dompter ses pouvoirs, ce qui l’a mise dans des situations plus qu’embarrassantes devant la population « non magique ». Ce qui fait que son père sorcier et membre influent de la société magique l’a faite entrer dans une école pour jeunes gens « extraordinaires » mais ne sachant pas modérer leurs pouvoirs ou leur nature…Sophie se retrouve dans cet institut en compagnie de loups garous, de vampires, d’autres sorcières, de spectres, de fées en tout genre….oui mais voilà, comment passer inaperçu dans cet institut quand on a un père connu comme Barabas et surtout directeur en chef de cette école…et qui a envoyé bon nombre de ses élèves de force dans cet institut….

L’avis de Lina :

Alors, je vous le dis cette école m’a fait légèrement penser à un Harry Potter version féminine, mais ce n’est pas vraiment pareil.

On n’assiste pas vraiment à la formation de Sophie puisqu’elle est déjà sorciére, mais plutôt à son immersion et sa survie dans cette école.

Hormis le début de l’histoire qui se passe chez elle, le reste de l’histoire se passe dans le huis clos de l’école; où bien sûr, elle va rencontrer des amies mais aussi d’autres pestes Sorcières et même les fées sincèrement elles vous prennent la tête tellement ce sont des crâneuses lol

Et puis, bien sûr va arriver un incident, elle va se faire remarquer elle qui voulait passer inaperçu et rencontrer 2 garçons complètement différents….  mais, je ne rentrerai pas dans les détails………^^

Une lecture fluide et légère qui se lit vite (j’ai dû le lire en 3 jours), on aime bien le côté huis clos de l’histoire, c’est vraiment sympa et ça permet de connaître au maximum les personnages et d’être dans les situations à suspense. 

C’est sympa cette histoire d’institut de redressement pour créatures magiques « différentes ».

Pour ce qui est des personnages, j’ai apprécié l’amie vampire et bizarre de Sophie, Jenna.

Par contre, Sophie elle est gentille mais je la trouve un peu nunuche quand même….

Et puis, il y a ce mystérieux Archer……^^

Donc, un bon petit roman bien sympa, on se prend à la lecture de ce petit huis clos et la fin fait qu’on a bien envie de continuer l’aventure avec Sophie…juste pour savoir si elle va réussir un sort correct mdr ^^

j ai aimé
Fantastique

Rouge Rubis (t1) De Kerstin Gier

Editions Milan / Fantastiquerouge-rubis-171539-250-400

Résumé : Gwendoline vit avec sa mère, son frère et sa sœur chez sa grand mère (un peu austère) qui fait figure de matriarche anglaise. Gwendoline a une vie dés plus banale, elle va au lycée avec sa meilleure amie Leslie, aime regarder des DVD plutôt que de lire les livres (vilaine ^^), mais sa famille cache un grand secret, en effet, certains de ses membres portent le gène de voyageur dans le temps et voilà que sa cousine Charlotte (la peste) qui a le même âge (16 ans et demi) est la porteuse du gène …..enfin c’est ce que tout le monde croit……:p

L’avis de Lina :

Bon, je ne me cacherai pas, j’étais bien contente d’organiser cette LC car le livre se lit très rapidement ( 2 jours en moyenne chez chaque participant) et apparemment, les avis sont positifs :))


J’ai d’abord aimé l’idée de voyage dans le temps, et puis porter un gène de voyage dans le temps avouer que c’est pas banal…Gwendoline vit dans cette normalité puisque ce gène se transmet de générations en générations et on connaît par avance le porteur puisque les ancêtres ont calculé tout ça par rapport aux dates de naissance donc le 12 e porteur c’est donc Charlotte sa cousine..


Celle- là tout de suite, on ne l’aime pas. Trop belle, trop intelligente, trop polie avec des manières vertueuses, douée pour tout et en plus, elle se permet de remettre dés qu’elle le peut notre héroïne à sa place en lui rappelant sa normalité. Le porteur de gène montre des symptômes avant de sauter dans le temps (des nausées, des vertiges) et c’est ce que Charlotte ressent depuis un petit moment, donc on s’attend à ce qu’elle saute bientôt…..sauf que manque de bol ce n’est pas Melle parfaite la vraie porteuse, non c’est notre si banale mais touchante Gwendoline ^^


Le personnage de Gwendoline m’a bien plu, elle a une meilleure amie, elle sèche les cours, elle ne sait pas tout sur tout, elle aime regarder des dvds avec sa meilleure amie Leslie ^^ ah oui, si elle a quelque chose de particulier, elle voit les esprits…..:p



Lorsque toute la famille et la secte trés fermée des veilleurs vient à apprendre que ce n’est pas Charlotte mais Gwendoline qui porte le gène et qui est donc la 12 e pierre le Rubis, ça jette un froid….ben oui, apparemment, on aurait préféré Charlotte, même Gidéon l’autre voyageur dans le temps super craquant de 19 ans (qui sait tout de tout aussi lol) n’est pas partant pour faire équipe avec Gwendoline.



Dans ce premier tome, on va donc suivre les péripéties de Gwendoline, qui va apprendre à sauter correctement dans le temps, à faire équipe avec Gidéon plutôt énervant au début mais on qui va vite faire fondre son côté arrogant ^^, à connaître ce qu’elle doit savoir sur les sauts, sur le Chronographe.

Parce que si Charlotte et Gidéon ont été élevés dans l’optique et dans les savoirs pour voyager dans le temps, autant vous dire que c’est plutôt hilarant de voir Gwendoline, qui elle ne sait rien de rien,  se dépatouiller là dedans, cherchant des infos auprés de sa meilleure amie adepte de Google lol


Et puis, à côté de ce ton léger, on va se laisser prendre par le côté sombre de certains personnages comme le comte St Germain le voyageur Emeraude qui semble si effrayant, par le mystère qui plane autour de la naissance de Gwendoline qui ne serait pas née le bon jour mais en plus par le côté peu crédible de sa mère, on comprendra vers la fin le passage du début ^^

et puis, on aimerait savoir qui sont exactement Lucy Montrose (la cousine de Gwendoline, Saphir) et Paul de Villiers (l’oncle de Gidéon) qui ont soit disant disparus dans le temps en volant le premier chronographe….un gros secret tourne autour de ces personnages et on sent le malaise qui plane…..


Et puis, pourquoi le Comte de St Germain veut il à tout pris que le cercle des 12 voyageurs (Gwendoline étant la 12e ) soit fermé, pour découvrir le secret final…..mais en quoi consiste -t il ?????


Bref, je ne peux que vous le recommander, avec ces personnages attachants, une histoire qui sort des normes vampiriques de d’habitude et puis tous ces mystères, on se prend vite à l’histoire et bientôt on ne peut lâcher le livre……!!!! heureusement pour moi le tome 2 m’attend gentiment dans mon panier PAL lol

j ai aimé

Fantastique

Bleu saphir de Kerstin Gier

Editions Milan / FantastiqueKerstin Gier 2 - Bleu saphir

Résumé : Longtemps, Gwendolyn pensa être une lycéenne comme les autres. Bon, d’accord, elle voyait des fantômes dans les couloirs de son lycée ; mais d’abord elle n’en voyait qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, rien à dire. Jusqu’au jour où Gwendolyn comprit : elle n’était pas une lycéenne comme les autres. Marquée du sceau des Veilleurs du temps, elle doit désormais voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche d’autres Veilleurs dans le passé, et affronter un comte du XVIIIe siècle, soi-disant immortel. Et puis quoi encore ? Tout ce qu’elle voudrait, elle, c’est que son (beau) Gideon l’embrasse pour de bon. Est-ce vraiment trop demander ? Elle est le rubis, la douzième, l’ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps.

L’avis de Lina :

C’est avec une grande joie que je me suis replongée dans cette histoire et que j’ai replongé dans l’intrigue avec les personnages ^^

Gwendolyn sait un tout petit peu plus où elle met les pieds, et sa relation avec Gidéon prend des allures de montagnes russes. Elle retrouve encore une fois le Comte de St Germain et on se demande bien que peut bien être ce fameux Cavalier vert……mais surtout encore une fois, l’auteur nous laisse sur les dents et on meurt de connaître la suite (sauf que là j’étais dég car je n’avais pas le 3e roman sous la main …me foutrais des baffes parfois lol donc commande prévue pour très bientôt ^^)

J’ai bien rit lors de la fameuse soirée au XVIIIe siècle, où notre Gwen boit un peu trop et sa laisse aller à chanter un air de Cats devant tout le monde lol

Je l’ai trouvé un peu plus investie dans sa mission mais par contre, je n’ai pas aimé la Gwen nunuche avec Gidéon, j’aurai bien aimé qu’elle prenne un peu plus de caractère ce qui mettrait du piquant dans cette relation, plutôt que de se liquéfier à chaque fois qu’ils sont à 2, c’est bien beau d’être amoureuse mais on n’est pas obligé d’être cruche quand même!!!!

Comme pour le premier roman, on remarque que sa meilleure amie Leslie est la tête pensante du binôme, j’aime beaucoup Leslie elle est réfléchie même si enjouée et à son franc parler qu’on regrette un peu chez Gwen.

D’ailleurs, ce qui ne m’avait pas dérangé dans le 1er et qui m’a profondément énervé dans celui-là, c’est que Gwen est systématiquement rabaissée comme une nouille, une imbécile sans cervelle et ça fait d’ailleurs passer les filles de 16 ans pour des nouilles 😦 J’ai eu 16 ans je ne me souviens pas avoir été comme ça.

Mais, bon à côté de ça l’intrigue se resserre autour du comte et de Paul et de Lucy…..et c’est d’ailleurs sur cette fin entre Paul et Gidéon et la découverte du lieu où se cache le cavalier vert (découvert par Leslie et le frère de Gidéon) que nous laisse l’auteur…..arggghghhh!!!!!  

Donc, vous l’aurez compris hormis quelques facettes du personnage de Gwen qui m’ont énervé, sinon j’ai encore adoré cette lecture et j’espère bien le finir en beauté avec le dernier roman Vert Émeraude ^^

j ai aimé

Bit-Lit·Fantastique

L’école de la nuit (T2) de Déborah Harkness

Editions Orbit / Fantastique / Bit Litecole_10

Résumé : Diana Bishop, jeune historienne héritière d’une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s’aimer. Quand Diana a découvert l’Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d’Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.

Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d’échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres… en 1590. Un monde d’espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l’inquiétante École de la nuit.

 

L’avis de Lina :

Je me suis donc lancée dans cette lecture qui m’attendait depuis Septembre. J’avais avalé le premier tome et j’avais littéralement accroché à l’histoire qui était très bien écrite (je rappelle au passage que Deborah Harkness est une grande universitaire ) mais assez ardue. Celle-ci n’avait pas peur d’appuyer son récit par des renvois réguliers à des sources historiques. Ce qui fait que son histoire très intéressante sur les origines et les relations entre les humains, démons, vampires et sorcières m’avait fait penser à de la bit lit historique ^^


C’est bien Lina, mais en fin de compte ce tome 2?

on reste bien dans la poursuite de l’histoire, notre sorcière Diana s’est donc enfui avec son vampire d’époux Matthew dans le Londres d’Elizabeth Iere.

Autant j’avais accroché dés le début au personnage de Diana qui nous changeait un peu de ces fifilles amoureuses de vampires, autant ici elle m’a un peu saoulée. 

Forcément, elle n’était pas vraiment à sa place à l’époque des Tudor, elle peine, elle trébuche, elle se sent gauche et ça énerve un peu alors qu’on a qu’une envie c’est de voir ses dons exploser au grand jour, surtout quand on a assisté à son feu et son eau sorcière ^^…..bon ben vous pouvez attendre, jusqu’à la fin du livre, je vous le dit.


Deborah Harkness a pris tout son temps pour poser l’histoire de la fuite du passé qui dure jusqu’aux dernières pages!!!

dés le début on se dit que ce tome va être long, on est à Old Logde, la demeure de Matthew Roydon un des membres de l’Ecole de la nuit (là par contre j’ai appris des choses) petit groupe rassemblant des amis de Matthew  dramaturge, aventurier ou mathématicien de renom (qui ont réellement existé)

Pendant un long moment on assiste aux débuts de Diana comme épouse de Matthew et elle ne fait pas la une de tous les membres. d’ailleurs durant ce long épisode qui ressemble à un huit clos, elle ne fait pas grand chose hormis apprendre que son époux est un espion aux services des souverains et de la congrégation. Et puis, l’époque n’est pas vraiment propice aux sorcières qu’on aime bien faire brûler en place publique, donc elle va plutôt avoir beaucoup de mal à trouver une sorcière pour la guider et lui apprendre à se servir de ses dons…..elle va attendre plutôt longtemps.


Le récit est coupé entre Old Loge, puis la demeure de Londres, avec de nombreuses rencontres « célèbres » comme Shakespeare, Elizabeth,…un court séjour à Prague chez le salace empereur Rodolphe pour découvrir pas grand chose au final de vraiment croustillant sur l’Ashmole. (à mon avis)


Il est certain tout de même, que Diana va se construire petit à petit en temps que sorcière (et je peux vous dire quand même qu’on apprend qu’elle n’est pas une sorcière comme les autres, mais bon ça on le savait ) et en tant que femme…..surprise!!!! mais bon c’est long cette construction.

Elle va quand même apprendre enfin à se servir de ses pouvoirs un peu plus régulièrement et développer des dons particuliers ( ces passages étaient sympas ^^)

Au niveau des personnages, j’ai aimé la rencontre avec le père de Matthew, Philippe et le personnage de Gallowglass et apparemment je pense qu’on retrouvera celui-ci dans le tome 3 ^^

J’avais beaucoup aimé le personnage de Matthew, mais et c’est ce que je reproche aux éditeurs  en ouvrant ce tome je ne savais plus trop comment il était ni Diana, à ma grande surprise j’avais oublié qu’elle était blonde. Par contre, on n’a plus vraiment de description de Matthew et la cour entre les deux amoureux est bien finie. On a des relations d’époux et les premiers obstacles de vie commune et de liens du mariage qui viennent se poser….un peu moins palpitant du coup….même les scènes au lit ne sont pas très passionnantes mais bon, c’est pas FSOG non plus lol


Bon, au final t’as aimé ou pas ?

je dirai que j’ai moins aimé ce tome 2, il m’a semblé très long voire de temps en temps interminable ….je ne voyais plus le bout lol

Je suppose que Deborah Harkness a voulu nous décrire dans les moindres détails, les paysages, les scènes  les costumes, les relations et mêmes les parfums de cette époque (en tant qu’historienne) mais elle a oublié de parsemer de temps en temps le tout d’actions car ici beaucoup d’intrigues de cour, de complot, d’espionnage et peu d’action.

Je vous rassure on avance tout de même dans l’histoire et je suppose (j’espère) que ce tome est un tome de transition avec le final du tome 3 qui devrait annoncer plus de batailles avec les membres de la congrégation.


Donc, après tout ce bla-bla (dsl) je me lancerai quand même dans la lecture du tome 3, et j’aimerai bien ne pas à avoir attendre 36 mois parce qu’avec tous ces personnages, j’aurai beaucoup de mal à me replonger dans l’histoire.

bonne lecture

Fantastique

Vert émeraude (t3) de Kerstin Gier

Editions Milan / Fantastiquevert--meraude-433332-250-400

Résumé : Les choses tournent mal pour Gwendolyn… Non seulement elle vient d’apprendre que Gideon ne l’aime pas, mais qu’en plus il s’est servi d’elle et l’a manipulée ! Pendant ce temps, sa peste de cousine Charlotte l’espionne sans relâche, le comportement et les intentions du Comte de Saint-Germain sont de plus en plus suspects, et, par-dessus le marché, Gwendolyn va prendre connaissance d’informations stupéfiantes sur elle-même… Oui, c’est sûr, notre héroïne a connu des jours bien meilleurs…

L’avis de Lina :

J’ai lu ce dernier tome cet été, après avoir lancé des LC sur livraddict pour les tome 1 et 2…..je vous le dis j’ai dévoré ce tome en une après midi, mais avec le boulot pour l’école, j’ai repoussé ma chronique…

Donc, oui j’ai dévoré ce tome, car on assiste enfin au dénouement de l’histoire, à la fin de l’intrigue et on démasque enfin le comte!!!!

Nous avions laissé Gwendolyne très en colère contre Gidéon, et on recommence ici avec une héroïne qui montre (enfin) son caractère …mais pas longtemps, elle retombe vite dans la guimauve et j’avoue que c’est un peu ce qui m’a énervé, dans le premier tome je trouvais ça rigolo, attendrissant, mais au bout de 3 tomes j’espérais enfin une transition, un passage de la Gwendoline bébé à l’épanouissement d’une Gwendolyne « adulte »….on aurait pu l’espérer en côtoyant Gidéon …mais c’est raté….dommage!

Par contre, l’histoire et l’intrigue sont toujours aussi bien menées, et on assiste enfin aux grandes révélations, sur la naissance de Gwendolyne, sur les sentiments que se portent les deux héros (et avouons le, ces deux intrigues là, on a pas trop du mal à les dénouer car on s’en doutait fortement ^^)

là où on vire directement dans le fantastique, c’est quand on apprend la « force » de Gwendolyne, là est son pouvoir (c’est comme pour les vampires avec les canines en moins lol) et à partir de là Gidéon et celle-ci vont mettre tout en place pour s’en servir contre le comte….. je sais c’est embêtant je parle à demi-mots mais je ne voudrais pas vous livrer la fin ….surtout après 2 tomes d’attente ^^

Le secret délivré du Chronographe et le « pouvoir » de Gwendolyne vont nous amener au plan de fin….et au dénouement et là…..mes ami(es) à moins d’avoir été super fin, super Columbo et Hercule Poirot en même temps, vous tomberez sur le c….en apprenant qui est vraiment le comte!!!!!!……..hahahhhaahhh Lina t’es casse pied!!!! …hum dsl !

Vous le comprendrez aisément, je ne peux vous en dire plus sans rentrer dans les détails, sachez que j’ai aimé l’histoire de voyage dans le temps, la petite comptine avec les pierres précieuses, j’ai beaucoup aimé Leslie l’amie de Gwen, et sa relation avec le frère de Gidéon (qui aurait mérité un peu plus d’encre) et les rencontres entre Gwen et son grand père…. très attendrissant ^^

En résumé, un dernier tome savoureux qui conclu bien l’histoire, on est heureux d’avoir attendu car l’auteur ne nous vole pas la fin de l’intrigue.

j’ai beaucoup aimé ces trois tomes, même si j’avoue qu’on ressent beaucoup que c’est de la lecture destinée pour la jeunesse…la romance est assez lassante, mais heureusement l’originalité de l’histoire est très addictive!!!

Donc courez lire la fin de cette aventure vous ne serez pas déçue 🙂

j ai aimé