Coups de coeur·Fantasy

Un palais d’épines et de roses tome 1 de Sarah.J. Maas

 

Editons La Martinière Jeunesse / Fantasy 113855269

Résumé : En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.


L'avis de Linabook club mai

Il y a des choix de romans réalisés par pur hasard et qui apporte un pur bonheur de lecteur... Ce roman en est un assurément, en tout cas pour moi.

La couverture plutôt attractive m’avait déjà tapée dans l’œil ainsi que le titre mais alors le contenu c’était l’extase. Il aura fallu deux nuits pour le finir et une impression de solitude et de manque m’a assaillie dés la dernière page tournée.  Ces petits moments de bonheur chez un lecteur ne nous arrivent pas si souvent mais quand c’est le cas, c’est génial mais aussi difficile de se déconnecter de l’univers. Vous l’aurez sans doute compris, cette lecture est un véritable coup de cœur!

Je me suis donc plongée dans l’univers de Feyre, Jeune fille humaine de 18 ans qui vit sur les terres mortelles à la limite du mur qui la sépare des terres des immortels. Une vie difficile faite de misère et de pauvreté. Après avoir perdu son épouse, sa fortune et sa jambe face à ses créditeurs, le père de Feyre se retranche dans une petite chaumière avec ses trois filles: Nesta, Elain et Feyre.

Alors que son père et ses sœurs se lamentent sur leur sort, Feyre s’occupe de diriger la maisonnée et de faire vivre ou plutôt survivre par le produit de sa chasse sa famille. Un jour de grande disette, elle part chasser à côté du mur qui la sépare des terres des immortels. Elle en a entendu beaucoup de choses sur eux, sur ces grands seigneurs qui auparavant avaient maintenu la race humaine en esclavage, alors elle espère bien ne pas tomber sur l’une de ces créatures qui ont le talent pour la métamorphose et bien d’autres choses. Malheureusement, elle tombe sur un loup gigantesque et le tue…en ignorant qu’un jour viendrait à la porte de sa chaumière une énorme bête immortelle venue réclamer réparation pour la perte d’un des siens. Elle accepte de le suivre pour le servir à sa cour toute sa vie, en laissant derrière elle ses sœurs et son père. Elle ne savait pas alors qu’elle allait entrer de plein fouet dans la cour du seigneur du printemps : Tamlin.

Une impression de conte ? vous ne rêvez pas! Il y a une petite trame qui ressemble à la Belle et la bête mais alors c’est vraiment léger, parce que personnellement je n’accroche pas aux réécritures des contes, c’est pas mon truc et en général je suis souvent déçue, un peu comme avec les mythes d’ailleurs. Mais là, j’ai juste vu le clin d’œil à la bête, au secret de la malédiction, et à la jeune fille pauvre quittant son père, le reste est innovant et bien trouvé.

C’est un univers très riche! la cour des immortels est divisée en plusieurs seigneuries : Celle du printemps (celle qui nous intéresse) de l’été, de l’hiver, de l’automne mais aussi de l’aube, du jour ou de la nuit… on y trouve des seigneurs bien différents, représentatifs en tout point de ce qu’ils doivent incarner. La part du bien et du mal y est bien présente et la quête de la jeune fille originale. Forcément, la romance arrive au fur et à mesure, on s’y attend c’est sûr même si Feyre fait durer le plaisir lol mais elle n’est pas pralinette comme on dit chez moi. Il y a des moments intenses qui vous font voler les papillons dans le ventre. Les personnages sont très attachants, Feyre, Tamlin, Lucien (^^)  et Rhysand (^^)

Le mystère de la malédiction et des masques est bien amené, la méchante est cruelle à souhait et on aime à la détester. Notre Feyre subit et relève les obstacles avec honneur et aide ^^ Les pages tournent vite…trop vite à mon goût et pourtant on est sur du 500 pages. Les seigneurs sont charismatiques et jusqu’au bout l’auteur nous dissimule et sème des petits secrets qui vous font rager de ne pas avoir le second tome dans votre PAL.

Sincèrement, il m’est difficile de trouver des points négatifs car en plus c’est très bien écrit, un vocabulaire précis et riche, jamais lourd. Le seul hic c’est que le début est long à se mettre en route mais forcément, il faut poser le décor et l’ambiance de tout cet univers mais une fois passé le mur, on a l’impression d’être aux côtés de Feyre et de pouvoir admirer les magnifiques parterres, bref on en prend plein les yeux tellement les descriptions sont bien écrites.

C’est un véritable coup de cœur, et j’ai beaucoup de mal à rentrer dans ma prochaine lecture tellement je me suis plongée loin dans cet univers.

C’est à tel point que devant la frustration de ne pas avoir le tome 2 en français, j’ai décidé de me lancer dans la lecture anglophone en commandant les tomes 2 et 3 ^^ ….quand on aime…. je ne peux que vous recommander cette lecture, elle vous plongera dans un tourbillon de magie, de mystères et de couleurs sur une note de romantisme.

coup de soeur 

coup de coeur de lina

Fantasy

La chienne de l’ombre tome 1 de Manon Elisabeth D’Ombremont

Editions L’ivre Book / Dark Fantasy18217233_1734274156864326_2127684135_n

Résumé : Faëry, sous le règne de l’Empereur Fenrír. Melyan est une bâtarde. Mi-fomoire mi-fée, elle a pour unique ambition de devenir une grande guerrière, digne de son héritage. Elyalë est une banshee. Magicienne aux pouvoirs terrifiants, elle est aussi la martyre de l’Empereur. Tout les oppose, et elles se connaissent à peine. Pourtant, elles sont demi-sœurs. Un coup du sort les rapprochera, mêlé à un même désir : celui de survivre dans les ténèbres.

 

Et de ne surtout pas succomber aux promesses du dieu-dragon Déchu…


L'avis de Linabook club mai

Voici le second roman de Manon Elisabeth d’Ombremont que je lis et j’avoue découvrir avec elle ce qu’est la Dark Fantasy. J’avais plutôt bien apprécié ma lecture du Nechtanomiccon et j’avais accroché au personnage très mégalomane Nechtan ainsi qu’au prince (dont j’attends le spin off avec impatience)

Je me suis donc plongée avec curiosité dans ces légendes Faës. Il faut savoir que ce roman a été écrit avant celui de Nechtan, on remarque donc de suite que depuis le style de l’auteur a évolué.

On suit alors le destin de deux demi sœurs : Melyan et Elyalë, toutes deux filles du cruel et puissant empereur Unseelie Fenrir. L’une étant mi fomoire, mi fée, l’autre issue de la magie Banshee de sa mère.  Toutes deux ont un destin et une enfance assez tragiques, pas facile d’être la fille d’un empereur cruel qui ne vous désirait pas réellement. Alors entre les coups, le désespoir, la lutte pour prouver aux autres et à soi-même que l’on est autre chose que la fille du souverain je peux vous dire que le chemin est parsemé de d’ecchymoses, de sang et de larmes…

La fantasy est un genre que j’adore depuis la fac (Merci Tolkien et David Eddings) mais je n’avais jamais goûté à la dark. Celle-ci porte bien son nom. On retrouve tous les ingrédients d’une bonne fantasy avec tous les côtés les plus sombres. C’est ce qui fait à mon avis ( bien sûr) la spécialité de Manon Elisabeth d’Ombremont, elle aime et elle est douée pour retranscrire le côté obscur de la force comme on dit (^^). Ses méchants ont du charisme et il est intéressant d’aller voir comment ça se passe chez les ennemis. Au début, on est un peu bousculé dans ses habitudes…enfin moi je l’ai été! lol les scènes brutales, de violence gratuite, les plans machiavéliques et forcément le manque de compassion devant une scène cruelle nous interpelle un peu….(ben mince, on entend pas le cor du Gondor? Où sont Gandalf et Legolas? )

Hé bien non, il va falloir vous accrocher et vous plonger cœur et âme du côté obscur et ne pas vous indigner devant certaines scènes. Au contraire, il faut voir avec les yeux des méchants et savourer quand les gentils se prennent une raclée lol ça vous surprend? oui mais je vous rassure c’est sympa aussi d’être dans la position du vilain, cruel ^^ et puis rassurez-vous Melyan n’est pas si cruelle que ça ^^

Même si le style a évolué depuis, ça reste bien écrit dans l’ensemble. Le vocabulaire est bien travaillé et pas trop compliqué. L’auteur a su nous présenter son univers avant qu’on y plonge complétement.

En résumé, cela aura été une bonne découverte et un moment de lecture plutôt sympa. Moment que je poursuivrais avec le tome 2 : Le déchu. J’aimerai vraiment savoir si ce « Déchu » va aller au bout de son plan machiavélique et comment Melyan va se sortir de  là ^^

j ai aimé

 

 

 

Bit-Lit·Coups de coeur

Les larmes rouges tome2 : Déliquescence de Georgia Caldera

Editions J’ai Lu / Bit Lit (vampire gothique) 51TF139Y9kL._SX195_

Résumé : Le voile a été levé sur les étranges rêves de Cornélia, mais elle est plus que jamais en danger. Pourtant, la seule prudence n’est pas ce qui la pousse à rester auprès d’Henri. Progressivement, leurs liens se renforcent, bien que l’ombre du passé plane sur leur relation…
Pire encore, pour assurer leur protection contre Avoriel, ils doivent retourner à Reddening House, où Cornélia a été témoin des horreurs que peuvent commettre ses habitants. Déjà angoissée, la jeune femme se noie de plus en plus dans de bien surprenantes visions…

Chronique tome 1 : Les larmes rouges T : Réminiscences de Georgia Caldera


L'avis de LinaJ’avais commencé ce tome 2 après avoir dévoré le tome 1, il y a exactement trois ans. Malheureusement, cette année là j’ai perdu ma maman et avec elle pendant quelques mois le plaisir de lire… j’ai pourtant depuis retrouvé ce goût et continuer à lire du Georgia Caldera qui est l’une de mes auteurs favorites ^^ Et durant ce mois d’Avril, quelque chose m’a poussée à reprendre cette lecture et je ne regrette pas, ça a été un véritable coup de cœur comme à chaque fois que j’entre dans l’univers de cette auteur.

J’ai donc repris cette histoire depuis le début, car trois ans et même si j’étais arrivée quasiment aux 3/4 du roman, il fallait tout de même que je me replonge dans l’univers bien spéciale des larmes rouges. J’ai toujours un peu de mal à le qualifier de Bit Lit, pour moi c’est du vampire à la sauce gothique avec une ambiance bien spéciale, donc différent de la bit lit de Jeaniene Frost par exemple.

J’ai eu plaisir à retrouver Cornelia et Henri, et j’avoue même avoir compris plus de subtilités qu’à l’époque. Je me souviens avoir été agacée par les manières strictes du vampire envers l’héroïne, alors qu’ici avec du recul j’ai beaucoup mieux compris ses raisons…

Cornelia a donc décidé de rester auprès d’Henri, Le prince des vampires car premier né du roi Avoriel. Celui-là même qui cherche la jeune fille pour pouvoir enfanter un vrai vampire. On se souvient des scènes d’épouvante qui nous ont fait froid dans le dos dans le tome 1, où Avoriel cherchait à faire craquer la pauvre fille pour mieux la récupérer à ses côtés. Rappelez- vous que (pour ceux qui ont lu le tome 1 sinon vous allez vous spoiler…..) Cornelia a des pulsions suicidaires et elle a été sauvée in extremis par Henri, et auprès de lui elle va se rendre compte qu’elle est une personne bien particulière…et que cette vie n’est pas la première pour elle. Elle a eu un passé avec Henri et avec Maxime…son époux.

La jeune fille a décidé dans cette vie de rester avec Henri et de le suivre car lui seul peut la mettre à l’abri d’Avoriel. Ils décident donc de partir pour Reddening House ( le lieu des pires horreurs possibles pour elle) L’action du roman se passe principalement ici, alors que dans le premier tome c’était en France. Ils vont apprendre à se redécouvrir, surtout Cornelia d’ailleurs. Et ça va être assez chaotique, elle est éprise de liberté, lui la surprotège jusqu’à l’étouffer. Leu passé est lourd et Henri a bien du mal à faire la différence entre l’ancienne et la nouvelle Cornelia. Il se montre assez obtus certaines fois et elle trop jeune, trop frivole…les heurts vont vite arriver, surtout que chacun d’entre eux se cachent encore des secrets.

Bien que le roman fasse presque 700 pages, je l’ai adoré et j’ai bien eu du mal à m’en décrocher, l’amenant partout avec moi lol  L’ambiance un peu close de Reddening House nous donne une impression de claustrophobie, ressentie un peu par Cornelia à certains moments mais on se surprend à aimer cet endroit en fin de compte. Les détails et la description sont parfaites et nous emmène complétement dans le pavillon. l’aura de mystère, de doute et de secrets est pesante et nous accroche totalement.  On voit et redécouvre certains personnages du tome 1, nous livrant petit à petit leur histoire où s’y mêle celle de notre couple. Et puis, les obstacles, les intrigues et les révélations arrivent à point nommés et les pages se tournent d’elle mêmes sans que l’on s’en rende vraiment compte.

Le style est vraiment très bon et le vocabulaire recherché sans tomber dans une suite de mots complexes qui noie le lecteur. Les descriptions sont parfaites mais il y a moins d’actions que dans le premier opus (ce qui ne m’a pas dérangé) Georgia Caldera a vraiment une très jolie plume qui ne cesse de faire de moi une véritable fan.

La fin est géniale et cruelle à la fois, mais je ne vous en dis pas plus. Toutefois, je peux vous dire que j’attends la sortie du tome 3 version poche avec impatience. Un vrai tourbillon d’émotions qui nous entraîne directement aux côtés de Cornelia et d’Henri…un vrai chef d’œuvre de vampirisme. J’adore.

coup de coeur de lina                  coup de soeur

Du même auteur : Victorian Fantasy t1: Dentelle et nécromancie de Georgia Caldera

Sans titre

Book Club

Book Club de Mai

 

Salut les p’tits loups, le mois d’Avril touche à sa fin et avec celui-ci la lecture de mon dernier roman du book club d’Avril (Les larmes rouges tome 2 de Georgia Caldera)

Il est grand temps de vous présenter mon planning de lecture pour ce Book Club de Mai ^^


book club mai

Je vous présente donc les 4 romans que je me planifie de lire pour ce mois de Mai ^^ (en plus du boulot et des corrections de mon manuscrit à côté….chaud, chaud lol)

Si vous avez envie de vous inscrire au book club de ce mois-ci et de partager une de mes lectures, n’hésitez pas^^ et si vous avez déjà des conseils pour celui du mois de Juin, je suis à l’écoute 😉

Mes choix :

 

Livres lus et chroniques :

Bilan du mois de Mai:

J’ai donc chuté ce mois-ci sur le roman « 28 allées des Ormeaux », je n’ai pas abandonné la lecture mais je la lis petit à petit à côté d’autres romans. Pas que ce ne soit pas bien écrit mais ce n’est pas trop mon genre. Je n’ai donc pas lu non plus le deuxième opus de Sabaa Tahir « une flamme dans la nuit » que je reporte pour le Book club de Juin.

Par contre, indépendamment du bookclub j’ai donc lu :

Fantasy

Bane Seed T1: Guerre ou paix ? de Fanny André

Editions MxM Bookmark / Urban fantasy bane-seed---guerre-ou-paix---893663.jpg

Résumé :  Bane Seed est une Banshee aguerrie, pourfendeuse d’hommes infidèles, violeurs et meurtriers. Elle adore son job et le pratique avec zèle. Un peu trop, peut-être. Suite à une erreur commise, elle écope d’une mise à l’épreuve et se retrouve affectée au Conseil, une organisation chargée du maintien de l’ordre parmi les peuples faes. Non seulement elle doit régler un conflit entre deux clans du Petit Peuple, mais comble de malchance, on lui adjoint l’Incube Dorian Murray pour coéquipier.

Non mais : un Incube ! Autrement dit, tout ce qu’elle déteste.

Entre eux les étincelles fusent – au sens littéral ! – et quand leur mission s’avère bien plus compliquée que ce qu’ils envisageaient, on frôle le carnage !

Guerre ou paix ? Tout repose sur ce duo détonant.


L'avis de LinaSecond roman du book club du mois d’Avril, je me suis procurée ce livre, j’avoue, d’abord pour la couverture …et oui, ça m’arrive encore lol et puis le résumé m’a séduite. Moi la fan de légendes, retrouver le petit peuple des Faës : Brownies, Leprechauns et Korrigans ça m’a complétement accrochée et puis les banshees ces créatures des légendes celtes qui m’ont bercées lors de mes nombreuses lectures sur l’Irlande et l’Ecosse….j’étais plus que ravie.

Bon, maintenant il faut avouer que ce roman n’est pas un recueil de légendes, c’est un roman d’Urban fantasy donc forcément l’auteur a du remodeler tout ça à sa sauce. Et effectivement, c’est le cas. On suit une Banshee nommée Bane Seed, une créature du Sidh de rang supérieure qui a pour mission de châtier les hommes qui manquent de respect, ou déshonorent les femmes et on peut l’avouer ce boulot lui va comme un gant! malheureusement trop zélée, elle châtie l’homme de trop que le haut conseil des créatures protégeait. Au début de cette histoire, on la suit donc à Londres pour entendre la sentence prononcée pour son crime. Et celui-ci tombe comme un couperet pour elle, faire équipe avec un incube irlandais: Dorian Murray. Je peux vous dire qu’entre eux deux ça va faire des étincelles…mais pas dans le style que l’on pourrait croire.

Alors, pour ce personnage de Bane, il faut s’accrocher un peu. Très féministe, très indépendante, très …Misandre (non, non je n’ai pas inventé ce mot. Signifie déteste les hommes) à peu de choses près. Au début, on se dit qu’entre elle qui aime châtier les hommes et lui qui se sert des femmes pour augmenter sa force vitale ça n’allait pas forcément être l’entente cordiale lol

Pourtant, leur relation n’évolue pas trop, je m’explique, du point de vue boulot si. Ils arrivent enfin à se faire confiance et à travailler ensemble, mais au niveau de l’amitié c’est pas encore le top surtout que Bane le trouve plutôt séduisant mais s’amuse à lui « balancer des châtaignes » comme elle le dit si bien à tout bout de champ dés qu’il tente une approche alors côté sentiment, amour et fleur bleue …passez votre chemin. Au début, ça fait rire et ça pimente à la fin on a envie de lui mettre des claques à la Bane. Ben oui, le féminisme c’est bien mais là ça vire vieille fille frustrée qui colle des coups aux mecs qui l’approchent :/…d’ailleurs, je me suis demandée si elle n’allait pas se mettre avec sa copine Morgane ( la sorcière celtique) à un moment.

Dorian quant à lui, c’est un Bogoss, incube donc forcément les allusions coquines fusent dés le début, il s’ y connaît plus qu’elle sur le folklore du petit peuple. On en apprend pas beaucoup plus sur lui, car l’histoire se déroule sur 48 heures. Mais, j’avoue m’être un peu plus attachée à lui qu’à l’héroïne. Il faut dire qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche, sardonique et sarcastique et son langage est un peu crû parfois. Pourtant, j’avais adoré le personnage de Cat Crawfield dans Chasseuse de la nuit mais là j’avoue c’était un peu too much pour moi :/

Malgré tout l’histoire est originale, ça nous change un peu de tout ce qu’on lit actuellement. Et puis, inscrire l’histoire dans le monde des créatures légendaires c’était une bonne idée. L’écriture est fluide et rythmée et ça se lit plutôt vite et bien.

Le personnage féminin est haut en couleurs, pas du tout lisse et certaines lectrices adeptes du genre aimeront sûrement. L’utilisation de la mythologie est plutôt bien utilisée, hormis pour les kelpies ….( ce sont des créatures moitié cheval moitié poisson du folklore écossais bref…Lina ferme ton grimoire )

Alors Lina ? Ben malgré tout, je serai tentée de donner une chance au second tome (en espérant  qu’il y en ait un) Je me dis que Bane peu évoluer ou moi m’habituer peut être, je ne sais pas trop lol mais je tenterai tout de même le coup avec le second tome, histoire de ne pas rester sur mes principes 😉

bonne lecture      Sans titre

 

Romance Paranormale

Psi Changeling T2: Visions torrides de Nalini Singh

Editions Milady / Romance Papsi-changeling,-tome-2---visions-torrides-263133-264-432ranormale

Résumé:

Faith NightStar possède le terrible don de voir l’avenir et seule son absence d’émotions l’empêche de sombrer dans la folie. Mais lorsqu’elle est témoin d’atroces meurtres, elle sait que son conditionnement a échoué. Bien déterminée à sauver une vie avant de perdre tout contrôle, la jeune femme s’enfuit de son cocon protégé pour tomber dans les griffes de Vaughn D’Angelo, en qui elle va trouver un allié inespéré.

Ce dangereux homme jaguar, immédiatement fasciné par cette incroyable Psi, mettra tout en œuvre pour l’aider à arrêter l’assassin.

Mais un changeling affamé de sensations est-il le partenaire idéal pour une Psi que chaque contact peut faire basculer dans la folie ?


L'avis de LinaJe me suis vu offrir ce tome 2 à Noël, il faut dire que j’avais particulièrement aimé le tome 1. (Tome 1 : Esclave des sens)

Pourtant, dans ce tome 2 et bien qu’en général mon avis reste positif, on y retrouve le même schéma narratif que dans le premier tome.

Faith Nightstar est une C-psi, c’est à dire qu’elle est spécialisée dans les visions. Elle fait partie de l’un des plus grands groupes de Psy au monde, les nighstar. Elle est connue et reconnue pour son don dans tout le monde des Psi, mais dans ce monde froid et glacial elle se rend compte au fur et à mesure qu’on la contrôle (en orientant ses visions vers des visées  financières) mais récemment, elle s’est vu quitter cette grande maison où elle vit seule en pleine forêt (entourée de ses gardes) et s’engouffrer dans celle-ci à la recherche de la seule psi qui pourrait l’aider à contrôler ce meurtrier qui s’est invité récemment dans ses visions.

Alors, la psi en question n’est autre que Sacha que l’on avait découvert dans le premier tome et qui avait réussi à briser le lien avec les autres psi et à se déconnecter du psi net. On se souvient qu’elle avait succombé au charme du sexy chef de la meute des léopards : Lucas.

Ici, nous suivons Faith qui nous semble à première vue plus faible que Sacha. Elle est effrayée par les émotions qu’elle pourrait ressentir ( et cela dû au protocole Silence) et craint un jour de sombrer dans la démence complète comme tout bon C-Psi qui se respecte.

Encore une fois, l’histoire est riche et il faut avoir bien compris le système de fonctionnement des psi (Protocole silence, absence d’émotions, Psi net, et hiérarchie dans les différentes sortes de Psi et de leurs dons). La structure narrative de la romance est la même, Jeune femme Psi, Mâle Changeling. Ici, en l’occurrence c’est le très sauvage Jaguar et première sentinelle de la meute : Vaughn D’Angelo.  Celui-ci va aider la jeune femme et l’aider à briser son lien avec le psi net et surmonter les lois du protocole Silence.

Là, où le roman nous fait un peu plus avancé c’est dans l’intrigue autour du conseil des psi et les prémices d’une idée de révolte psi. On sent encore bien ce tome 2 sert à poser doucement les bases, le décor de l’action et des futures rivalités entre changeling et psi.

J’ai été notamment rassurée par certains avis de bloggeuses qui (étant arrivées bien plus loin que moi dans cette série) nous explique que les autres tomes se démarquent un peu plus de ces deux-là et nous offrent un zoom sur d’autres types de couples. Je peux d’ores et déjà vous dire que le chef de la meute des loups des Snowdancer, m’a vraiment interpellé….un dur à cuire qui aime provoquer et qui ne veut pas s’attacher….malheureusement son tour ne viendra que bien après dans les tomes…(Zut! )

Donc, c’est avec curiosité et empressement que je continuerai l’aventure Psi Changeling avec le tome 3.

j ai aimé

Sans titre

 

Salons et Festivals

Festival Trolls et Legendes 2017

trolls_et_legends


 

Ce Week end, Lina, Allie, Books and Co était présent au Festival Trolls et Légendes à Mons en Belgique. Petit compte rendu et photos de mes trouvailles ^^

L’ambiance était au rendez-vous ce samedi 15 avril, même si au contraire, le soleil, lui était bel et bien absent. Les dragons, les trolls, les elfes et Cie étaient tous au rendez-vous dans un foisonnement de couleurs et de bonne humeur.

17952659_1193366540790613_4598679601596786549_n

 

Après en avoir eu plein les yeux avec les décors et les costumes, nous sommes allées flâner du côté des artisans où Costumes d’époques, objets artisanaux et bijoux elfiques emplissaient les étals des artisans et artistes présents. Ce fût assez difficile  de résister, car moi qui adore les belles images, j’ai été tentée plus d’une fois de repartir avec des cartes ou des esquisses….malheureusement et c’est une des choses que je reprocherai au final, c’est qu’il y avait peu de stands pourvu de terminal pour Carte (et la cruche….si, si il faut le dire que je le suis, n’était partie qu’avec ma CB. Vous allez me dire ben Lina, les Distributeurs ça existe lol oui, je sais mais le Lotto Mons expo est assez excentré du centre ville et dans le complexe le distributeur ne fonctionnait que pour les Maestro…donc morale de l’histoire, prévoyez carnet de chèques et espèces, sinon c’est frustration assurée comme moi pour certains stands :/)

 

 

 

Mais dans tous les cas, rassurez-vous, la grande fan de livres a réussi à trouver des stands et des auteurs pourvus de terminaux CB. Et comme à mon habitude, je suis allée voir Georgia Caldera et Laëtitia Reynders dont je suis fan autant de leurs œuvres que de leur gentillesse ^^ toujours aussi agréables et ouvertes à la discussion. Et puis, avec la sortie du tome 2 De Velours et d’Acier de Georgia Caldera, il me le fallait avec une petite dédicace. J’ai eu également la chance d’avoir une petite griffe de la part de Sébastien Bernadotte, Carina Rozenfeld , Estelle Faye et Romain Delplancq (très agréable et intarissable sur son sujet ^^) Je suis passée également par le stand Lune Ecarlate avec la ferme intention de repartir avec les tomes 1 et 2 de Sang D’Ombre qui avaient des gros coups de cœur pour moi….mais pas de terminal Cb :/ …une prochaine fois sans doute.

 

Bilan d’une journée fort agréable et qui passe à une vitesse folle, un peu déçue car nous pensions voir les 3 acteurs invités cette année : Matthew Lewis (Alias Neville Londubat), Alexander Vlahos (Mordred dans la série Merlin) et Clive Standen (Série Vikings)

Mais, apparemment, ils n’étaient pas dans le bâtiment principal et il fallait acheter des tickets spéciaux « Dédicaces » ….encore plus rageant car j’aurai volontiers ramené une petite photo pour vous montrer …mais si vous passez sur la page de Trolls et Légendes, vous aurez un lien pour voir leurs belles photos…..Frustration, vous dis-je ^^

Allez, avant de partir je vous poste tout de même une photo de mes dernières acquisitions….ce qui ne va pas arranger l’état de ma PAL :O

 

17903389_1193373377456596_2097462683951960483_n

Rendez-vous en ce qui nous concerne pour le salon des Hallienales dans le Nord en Octobre prochain ^^

Salons de l’année 2017 :

  • Salon Atrebatia (Arras)
  • Festival Trolls et Légendes (Mons, Belgique)
  • Salon Les Hallienales ( Nord)
  • Salon du Livre de Mons (Belgique)