Fantastique·Steampunk

Sans âme (t1) de Gail Garriger

Editions Livre de poche / Steampunk / Fantastique9782253134886

Résumé : Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, ne lui avait pas été présenté !
Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire.
Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame -t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

L’avis de Lina:

Il faut dire que ça fait un moment que je l’avais dans ma PAL sur recommandation d’une partenaire ^^ et je ne m’étais jamais lancée…..(quel dommage!) ….et je me suis rendue compte qu’il rentrait dans mon challenge victorien de par l’époque 🙂

Ce roman est du genre Steampunk …pour celles qui ne connaissent pas, c’est un roman qui se passe aux alentours du XIXe siècle victorien et où on y trouve des machines, des inventions qui sortent de l’époque souvent avant l’électricité plutôt à l’époque de la vapeur (steam = vapeur) et où les progrès scientifiques sont au coeur de l’intrigue et nous y sommes bien en présence dans ce roman ^^

L’histoire commence fort avec un gros plan sur notre héroïne Miss Alexia Tarabotti, une vieille fille (26 ans ….pour nous c rien lol) qui se fait attaquer directement par un vampire…mais notre Alexia n’est pas le genre d’héroïne de l’époque victorienne classique, elle n’a rien à perdre (c’est une vieille fille donc …) et elle a un caractère bien trempé….enfin une héroïne qui se prend en main ^^

J’ai adoré cette Miss Alexia, à la pointe de la mode, et de l’intellect scientifique, elle possède une verve verbale qui met au défi bon nombre d’hommes et surtout Le comte de Woolsey, un beau et séduisant loup garou (mâle alpha) qui se trouve à la tête du BUR sorte de police surnaturelle qui surveille et régule les êtres surnaturels de Londres (Vampire, loup garous et fantômes) 

Il faut dire que sous le règne d’Elizabeth et de Victoria les ^^ êtres surnaturels ont été intégrés dans la société (la ruche des vampires dirigée par les reines, les meutes de loup dirigés par les Alphas) une société bien hiérarchisée…..et que vient faire notre Alexia là dedans….et bien c’est une paranaturelle …une sans âme…..gné?

Dés qu’elle touche physiquement un être surnaturel, ses pouvoirs , ses caractéristiques s’annulent…plus de crocs, plus de bestialité…..autant vous dire que c’est une pièce maîtresse de l’histoire…..suite à la disparation de loups et de vampires solitaires…..le BUR et Alexia mènent l’enquête. Et c’est ici que le steampunk et la science prennent leur rôle 😉

Une histoire originale, bien ficelée, des personnages principaux et secondaires bien pensés….j’ai adoré autant Alexia et Lord Woolsey dans leur joute verbale et plus…..(hum hum lol) que les personnages secondaires comme Lord Akeldama (vampire) et sa manière de parler et le bêta de Lord Woolsey le professeur Lyall….

Vous l’aurez compris c’est un carton plein pour ce roman que j’ai dévoré en 2 jours ^^

Pour ceux qui aiment le genre ou qui veulent s’y coller, je vous le recommande, foncez….quant à moi je pense déjà à commander le tome 2 (sans forme) et le tome 3 (sans honte) ^^…..un vrai coup de cœur ^^

coup de coeur de lina



Fantastique·Steampunk

The mortal Instruments « les Origines » T2 : Le prince mécanique de Cassandra Clare

Editions Pocket Junior90829878_o / Fantastique/ Steampunk

Résumé : Dans les entrailles magiques de la Londres victorienne, Tessa Gray pense avoir trouvé la sécurité aux côtés des Chasseurs d’Ombres. Mais l’est-elle réellement ? Le Magister semble ne reculer devant rien pour utiliser les pouvoirs de Tessa à de sombres fins : une guerre vengeresse contre les Chasseurs d’Ombres. Tessa pourra compter sur l’aide de Jem, dévoué, et du sombre Will pour se frayer un chemin des pleines brumeuses du Yorkshire aux portes d’un manoir renfermant d’indicibles horreurs… et peut-être débusquer leur ennemi, qui délivrera Will de ses secrets ,et révélera à Tessa qui elle est réellement .!

L’avis de Lina :

1ere chronique de 2014, ça fait un petit moment que je ne m’étais pas plongé dans un livre (bébé en attente, j’ai beaucoup de mal à me concentrer pour lire, du coup je choisis mes lectures …..mais bon )

Quel bonheur de retrouver nos chasseurs d’ombres anglais dans un Londres victorien et très façon steampunk (avec ses automates, ses trains vapeurs …etc.)

Et en prime, pour ceux qui ont lu ou qui comme moi lisent la série en parallèle Mortal instruments, vous aurez vite fait le lien entre certains noms de famille (Herondale, Wayland, Magnus Bane…) ou vous aurez reconnu certains objets ( épée mortelle)….bref ces chasseurs d’ombres là ne sont pas si éloignés de ceux de New York…

Et je vous avoue que faire le lien entre les deux séries me plaît beaucoup 🙂

Nous avions donc laissé nos 3 amis qui étaient aux prises avec le fameux Magister. Et là, on se demandait quelle pouvait bien être l’origine de Tessa… alors là on avance mais tout doucement, elle (et nous par la même occasion) se pose encore beaucoup de questions et on reste en plein doute.

Par contre, on va suivre en parallèle la quête de Will, une certaine malédiction pèse sur lui et on va enfin comprendre un peu mieux sa froideur et son côté distant avec tout le monde et en particulier avec Tessa….ce qui ne va pas forcément jouer en sa faveur 😦

Tessa va avoir le temps de digérer l’épisode malheureux du toit , mais également de se rapprocher de Jem -que l’on va également apprendre à connaître un peu mieux ….)

Le triangle amoureux se met définitivement en place et la fin qui se déroule à toute vitesse (Merci Cassandra Clare de ne pas épargner nos cœurs lol) nous laisse sur un bonheur déstabilisant pour deux des personnages……(et pour nous aussi)

On en apprend pas forcément beaucoup plus sur les raisons qu’à le Magister de vouloir notre Tessa et quel est le lien qui les unit. Non ce tome-ci, va plutôt nous apporter des informations sur les origines de ce magister et le pourquoi il déteste les chasseurs d’ombres….Cassandra Clare nous garde ces révélations pour la fin lol…..mais je peux vous le dire les masques et les traîtres vont tomber….et c’est assez surprenant parfois.

Bref, ce second tome est plutôt construit autour des personnages et de leurs liens, on met en place les sentiments, les liens on remonte dans le passé de certains pour mieux comprendre le présent….même les personnages secondaires sont mis à l’honneur et prennent de ce fait plus d’importance dans l’histoire et à nos yeux…

L’action est un peu moins présente (mais il y en a quand même je vous rassure)Cassandra Clare s’amuse à semer des indices et à nous faire languir pour finir cette série en apothéose (en tout cas je l’espère) …..

Cerise sur le gâteau, nous allons faire connaissance avec la soeur de Will enfin c’est ce que l’on suppose ^^

Un 3e tome qui s’annonce d’ores et déjà des plus rebondissant….^^

j ai aimé

Fantastique·Steampunk

Victorian Fantasy t1: Dentelle et nécromancie de Georgia Caldera

Editions J’ai Lu / Fantastique/ SteampunkCVT_Victorian-Fantasy-tome-1--Dentelle-et-necromancie_7888.jpeg

Résumé :D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d’une main de fer. Et une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête.
Sa découverte du monde commence, à mille lieues de ce qu’elle imaginait. La cour est pleine de dangers, de rumeurs et de règles qu’elle ne maîtrise pas.
Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan… 

L’avis de Lina :

Comment vous dire je suis à la base fan de Georgia Caldera. J’avais déjà dévoré sa trilogie des larmes rouges, et quand j’ai su qu’elle sortait une autre série où se mélangent Sorcellerie, steampunk et nécromancie, j’ai couru l’acheter…..sauf que lorsque je suis allée aux Hallienales prés de chez moi pour avoir une dédicace (comme pour les larmes rouges) oh malheur il n’y en avait déjà plus :(….

Je me suis donc rabattu sur la version liseuse et cette année j’ai fait le pied de grue pendant 1h 30 aux Hallienales mais je l’ai enfin eu, avec une sublime dédicace…J’adore cette auteur, non seulement j’adhère totalement à son style mais en plus, elle est super gentille et prend du temps pour parler avec ses fans ^^…..une crème vous dis-je!!

Pour tout vous dire, j’en suis à ma 3e ou 4e lecture, et cela fait donc un moment que je l’ai lu. Avec la remise en route du blog, je ne pouvais pas passer à côté de cette chronique (et vous non plus lol) 

On entre doucement dans l’histoire avec Andraste (J’adore ce prénom) sorcière de grande lignée, elle vit dans le manoir familial où l’on ne trouve que des membres féminins qui possèdent des pouvoirs. La matriarche n’est autre que la grand mère d’Andraste qui gère tout le monde d’une main de fer.

Andraste est une jeune fille au physique atypique, elle possède de longs cheveux blonds presque blancs, et des pupilles violettes. Ce physique qui pourrait nous paraître un peu « bizarre » et en réalité une véritable force. Elle est jeune, ingénue et pourtant elle sait déjà bien ce qu’elle veut. Bien que l’histoire se passe à l’époque victorienne, Andraste démontre déjà un caractère déterminée et indépendant. Une héroïne comme je les aime. 

Elle va tout au long du roman, évoluer et se métamorphoser. On va en découvrir plus sur l’origine de ses pouvoirs et leur maîtrise.

Et forcément, on va assister à la naissance de la romance entre Elle et le ténébreux Thadeus.

Ceux qui connaissent Georgia Caldera savent qu’elle se démarque par la présence dans ses romans de personnages masculins assez tourmentés, la vie ne leur fait pas de cadeau. Et c’est le cas de Thadeus. Prochain duc, il est l’héritier d’un grand territoire et de la longue et puissante lignée des Blackmorgan.

Voici un homme comme on les aime, viril, séduisant et puissant.

Thadeus a un charisme fou, on est obligé de le remarquer dans une pièce. Pourtant, il a un passé difficile et un avenir des plus mornes.

Et lorsque ces deux là vont se rencontrer…..ça va faire des étincelles….

Appelée par la reine Victoria qui cache de bien grands secrets, Andraste (accompagnée de sa sœur) va devoir s’adapter à la vie de la cour, et apprendre à gérer ses pouvoirs. Sa rencontre avec lord Blackmorgan va lui causer beaucoup de soucis mais aussi des moments magiques.(gare aux papillons dans le ventre) 


Rattrapée par sa grand mère et le prince malveillant qu’elle doit épouser (pour servir les plans de sa gentille granny) Elle va devoir faire face à son destin….

Elle sera là également pour aider Lord Blackmorgan à comprendre la terrible malédiction qui pèse sur sa famille.

 Vous l’aurez compris, c’est un véritable coup de cœur!! J’ai adoré me plonger dans ce roman. L’alternance de l’intrigue (grand mère, pouvoirs, reine victoria….) et de la romance (Andraste et Thadeus) font de ce roman une vraie pépite qui rend vite addictif. La fin est une apothéose, on le referme en souriant et en priant pour que le tome 2 ne soit pas trop long à sortir ^^……petite info que je tiens de l’auteur elle-même le second tome sortira vers le mois de Mai et concernera le personnage très changeant d’Augustin…..

coup de coeur de lina

Fantastique·Steampunk

De trèfles et de plumes T1 De J.Arden

J’ai Lde-trefles-et-de-plumes-j-ardenu éditions / Steampunk (fantastique)

Résumé : 1890, Londres. Lady le jour, Rose de la reine la nuit, Slaine Adamson mène une double vie qui nécessite quelques ajustements vestimentaires et beaucoup d’entorses à l’étiquette. Quand, dans un cimetière de Whitechapel, la brume revêt un parfum de soufre et de trèfles et qu’un partenariat temporaire est requis avec une grande brute d’Irlandais, il se pourrait que même des litres de thé ne suffisent pas à garder intact le flegme de notre enquêtrice. Au moins, voilà l’occasion pour elle de troquer ses aiguilles contre des couteaux. Pour la reine !

L’avis de Lina :

J’avais reçu ce roman en cadeau pour Noël et il m’attendait sagement dans ma PAL. La très belle et attrayante couverture de ce roman m’avait plu au premier coup d’œil. C’est un joli petit pavé de plus de 500 pages et c’est avec joie que je me suis lancée dans cette lecture. 

Nous suivons donc La dénommée Lady Slaine Adamson dan l’Angleterre Victorienne. Orpheline, elle a été recueillie par Lord Barthelemew qui en a fait sa fille après la mort de sa femme.  Lord Adamson est en réalité l’un des membres éminents du club très fermé des roses de la reine Victoria qui combattent dans l’ombre et dans le grand secret toutes les émanations surnaturelle et diaboliques qui se passe en Angleterre.

Slaine a été repéré par son père adoptif car elle avait quelques prédispositions : elle voit les esprits fantômes, discerne les différentes auras de couleurs des créatures fantastiques ( bleu pour les sorciers, rouge pour les démons….)  et sait se servir du Fog ( brouillard) au travers de celui-ci elle sait repéré les différents filaments de magie pour s’en servir alors qu’elle même n’est pourtant pas une sorcière. voilà, une aventure qui commence bien, même si l’histoire nous fait penser au Protectorat de l’ombrelle, l’histoire n’est pas la même. 

Lady Slaine est une lady peu conventionnelle qui troque ses belles robes la nuit pour des tenues un peu plus masculines afin de partir à la chasse aux démons avec des objets mécaniques en avance sur leur heure. Tout cela inventé par le génie du club ( un peu comme dans James Bond lol) Ici Lady Slaine m’a fait plutôt penser à Victoria Gardella ( Chroniques des Gardella, qui troquait ses robes contre ces mêmes tenues pour aller troquer les vampires dans le bas Londres) 

Elle repousse les prétendants le jour et tente de tenir face aux séances de coutures que lui proposent ses voisines les sœurs Alperstan. Car, elle n’est pas du tout agile avec une aiguille et subit les moqueries de ces perruches. La nuit, elle met en pratique ses dons au service de la reine Victoria car elle est, elle aussi une rose. 

J’ai apprécié ce personnage très féministe, qui tente de maintenir les convenances…..elle tente ^^Lors d’une de ces enquêtes, elle trouve une brèche démoniaque dans un cimetière et fait la rencontre de son prochain partenaire Kieran O’farrell. L’équivalent d’une rose chez les irlandais. 

Ce personnage est intéressant et très mystérieux. Et on peut dire que l’auteur va cultiver une part du mystère jusqu’à la fin ( frustration) Ces deux-là vont se taper sur les nerfs, ça va faire des étincelles et forcément va naître quelque chose…( mais alors seulement naître hein ) 

Ils vont travailler ensemble pour retrouver le légendaire Jack’o lantern qui n’a rien à voir avec une citrouille. J’ai beaucoup aimé ce côté là de la légende. Et puis, forcément, Slaine va se rendre compte que notre irlandais cache quelque chose de par l’aura qui l’entoure……^^

J’ai beaucoup aimé l’histoire, le partenariat entre les deux. Je peux dire que cette semi romance n’est pas du tout conventionnelle. ça ne ressemble pas à la romance toute tracée des romances paranormale, d’ailleurs ça n’en est pas une! Les personnages masculins (Kieran et l’archange Gabriel) ont l’air très beaux…pourquoi ont l’air ? parce que derrière les magnifiques descriptions, à la fin on se dit donc il est beau? alors en fin de compte ses yeux sont de quelle couleur ( surtout pour l’archange lol)


Là où par contre j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal c’est avec le style de l’auteur. Le roman est bien écrit même très bien mais celle-ci abuse des descriptions longues qui n’apportent pas forcément à l’histoire et les tournures imagées des dialogues est parfois un obstacle à la compréhension. Il m’aura fallu bien me concentrer et parfois revenir sur certains dialogues ou débuts de phrases pour l’analyser et comprendre où elle voulait en venir et ça, ça ralentit pas mal la lecture :/ mais une fois habituée, on avance tout de même dans la lecture.

Je peux vous dire que la fin est hyper frustrante et je n’ajouterai rien d’autre. Hormis que plein de questions reste sans réponses et que ça, ça me frustre au plus haut niveau. J’espère que le tome 2 ne se fera pas attendre car je me vois mal relire le livre juste avant lol .

En résumé, un bon roman avec une belle intrigue originale malgré un style très fourni par l’auteur qui amène des longueurs, mais je serai tout de même curieuse de lire la suite ^^.

j ai aimé